Ingeborg Bachmann présente son premier roman, "Malina", le 25 mars 1971à Francfort ©Maxppp - KEYSTONE Pictures USA
Ingeborg Bachmann présente son premier roman, "Malina", le 25 mars 1971à Francfort ©Maxppp - KEYSTONE Pictures USA
Ingeborg Bachmann présente son premier roman, "Malina", le 25 mars 1971à Francfort ©Maxppp - KEYSTONE Pictures USA
Publicité
Résumé

Elle fut la première femme dans la littérature d'après 1945, à écrire, avec des moyens poétiques, la guerre dans la paix, l'Autriche et son passé collectif non assumé. Comme l'écrivit plus tard Elfriede Jelinek : "Les massacres sont certes terminés, mais les assassins sont toujours parmi nous".

avec :

Françoise Rétif (essayiste.), Jean Bollack (universitaire.), Richard Dindo (cinéaste, documentariste, auteur d'un documentaire intitulé "Max, Frisch, journaux I. III" édité par La Sept.), Miguel Couffon (traducteur.), Paul Nizon (écrivain.), Isabelle Huppert (Actrice française), Linda Lê (Ecrivain), Hélène Cixous (Ecrivaine).

En savoir plus

Par Blandine Masson. Réalisation : Jean-Claude Loiseau. Rediffusion de l'émission du 18.06.1992. Avec la collaboration de Jean-Philippe Navarre, Claire Poinsignon, Annelise Signoret.

Liens

Publicité

Ingeborg Bachmann : La poétesse en colère au chevet du monde malade : pages du site Esprits nomades

Ingeborg Bachmann (1926-1973) : “Qui sait quand ils tracèrent les frontières du pays…”
Article de Françoise Rétif, à lire sur le site de réflexion Contreligne.eu

Le n°35 (1987) des Cahiers du GRIF consacré à Ingeborg Bachmann est en ligne sur le portail de revues : Persee.fr

Dossier sur Ingeborg Bachmann paru dans la revue Poézibao

Entre ombre et lumière : Ingeborg Bachmann, Paul Celan et le mythe d’Orphée : article de Françoise Rétif publié dans la Revue des Ressources

Pour les germanophones, un site consacré à Ingeborg Bachmann propose de nombreux textes et documents en ligne

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Collaboration