Détail de la couverture ( Peinture de JM Nicollet) de la biographie de Marc Saccardi "Amateur d'insolite et scribe de miracles, Jacques Bergier 1912 - 1978"
Détail de la couverture ( Peinture de JM Nicollet) de la biographie de Marc Saccardi "Amateur d'insolite et scribe de miracles, Jacques Bergier 1912 - 1978"
Détail de la couverture ( Peinture de JM Nicollet) de la biographie de Marc Saccardi "Amateur d'insolite et scribe de miracles, Jacques Bergier 1912 - 1978"
Détail de la couverture ( Peinture de JM Nicollet) de la biographie de Marc Saccardi "Amateur d'insolite et scribe de miracles, Jacques Bergier 1912 - 1978"
Détail de la couverture ( Peinture de JM Nicollet) de la biographie de Marc Saccardi "Amateur d'insolite et scribe de miracles, Jacques Bergier 1912 - 1978"
Publicité
Résumé

Immigré, scientifique, résistant, rescapé des camps, espion et écrivain, Jacques Bergier était le "Pic de la Mirandole de l’étrange"...

avec :

Jacques Walter (sociologue, professeur de sciences de l’information et de la communication à l'Université de Lorraine, directeur du CREM.), Jean-Luc Rivera (Organisateur des Rencontres de l’imaginaire de Sèvres, conférencier et vice-président du jury du Grand Prix de l'Imaginaire.), Marc Saccardi (auteur de Jacques Bergier, amateur d’insolite et scribe des miracles (ODS).), Gérard Klein (Ecrivain, directeur de la collection "Ailleurs et demain" aux éditions Robert Laffont.), Christian Ingrao (historien, chargé de recherches au CNRS, auteur de Croire et détruire. Les intellectuels dans la machine de guerre SS (Fayard).), Claudine Brelet (Anthropologue. Ancien membre du personnel de l'OMS), Damien Karbovnik (sociologue, spécialiste de l’ésotérisme contemporain.).

En savoir plus

Qui se souvient de Jacques Bergier ? D'ailleurs, un tel homme a-t-il seulement existé ? Sa vie et son oeuvre, jalonnée de brevets scientifiques, d'actes aussi héroïques que secrets et de best-sellers grands ouverts sur l'inconnu, a quelque chose d'impossible à imaginer... 

Au vrai, peut-on croire que le fils d'un obscur épicier juif d'Odessa, né en 1912, soit devenu chimiste, alchimiste et pionnier de la recherche sur le nucléaire, puis résistant du genre détonant, rescapé des camps nazis et espion de haut vol - ayant guidé les Alliés dans la destruction de l'usine secrète où se fabriquaient les terribles fusées V2… et encore introducteur de Tolkien et Lovecraft en France et, last but not least, "scribe des miracles" : coauteur du Matin des magiciens - Le bréviaire du "réalisme fantastique" aux millions de lecteurs - et fondateur de la revue extralucide Planète

Publicité

Qui peut croire qu'un individu parlant onze langues et qui lisait aussi vite que Superman et retenait tout, fut décoré pour sa bravoure à la fois par le général de Gaulle, l'URSS et la Grande Bretagne ? 

Jacques Bergier - s'il a bel et bien existé - n'était pas un homme comme les autres... Était-il alors, comme le pensait son ami Louis Pauwels, un surhomme ? Il était, à tout le moins - et comme nous l'indique l'un de ses nombreux noms de guerre - un sorcier...  

Un documentaire produit par Martin Quenehen et réalisé par Franck Lilin. Prise de son : Hélène Langlois.

Lectures : Quentin Baillot, extraites de Je ne suis pas une légende (Retz) et Le Matin des magiciens (Gallimard).

Merci à Marc Fontana et Jérôme Vincent d’ActuSF.com.

Liens

Entretiens avec Jacques Bergier - en 5 parties - mis en ligne par la RTS.

L'espace Jacques Bergier,  Biographie et  Jacques Bergier, héros de bande dessinée - A lire sur le site de Claude Thomas.