Jean Baudrillard en 1999.
Jean Baudrillard en 1999. ©Getty - 	Marc DEVILLE
Jean Baudrillard en 1999. ©Getty - Marc DEVILLE
Jean Baudrillard en 1999. ©Getty - Marc DEVILLE
Publicité

Rendre au monde son étrangeté, l’appréhender avec un regard séducteur, telle fut l’entreprise de Baudrillard. Sociologue, philosophe, poète ? Baudrillard est inclassable, et s’est toujours tenu à la marge des institutions académiques, créant son propre style.

Avec
  • Robert Maggiori Philosophe, journaliste à Libération.
  • François Cusset Historien des idées, professeur de civilisation américaine à l’Université de Paris Nanterre
  • François L'Yvonnet Professeur de philosophie et éditeur
  • Marine Baudrillard épouse de Jean Baudrillard.
  • Sylvère Lotringer philosophe français, professeur à l’université Columbia de New York.
  • Jacques Donzelot maître de conférences en sociologie politique à l'Université de Paris X Nanterre.

Ni morale, ni critique, il ne conçut jamais sa pensée comme édificatrice. En revanche, concepts féconds, réflexion visionnaire, il a toujours été un observateur hors norme de notre temps. Au risque de l’hostilité, de la polémique, il s’est emparé d’événements historiques aussi délicats que la Guerre du Golfe ou les attentats du 11 septembre.

Reconnu comme une icône, un gourou à l’étranger, traduit dans une trentaine de langues, il est méconnu en France. Une vie, une œuvre, traque les traces de celui qui a toujours cherché à les effacer et à faire de la pensée un jeu de piste.

Publicité

Par Delphine Japhet et Olivier Jacquemond. Réalisation : Ghislaine David. 

2 min