Jean de La Fontaine
Jean de La Fontaine  ©Getty
Jean de La Fontaine ©Getty
Jean de La Fontaine ©Getty
Publicité

Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses Fables, notre famille : agneau, corbeau, loup, mouche, grenouille, lion… ne nous ont jamais quittés. Mais que savons-nous de Jean de La Fontaine, sans doute le plus grand poète de la langue française ?

Avec
  • Jean de Guardia maître de conférences à Paris-Est-Créteil
  • Dominique Noguez Ecrivain français (1942-2019)
  • Marc Escola professeur de littérature à l’université de Lausanne
  • Patrick Dandrey Professeur émérite de littérature française du XVIIe siècle à Sorbonne Université
  • Frédéric Boyer Écrivain, traducteur et éditeur
  • Boris Donné maître de conférences à l’université d’Avignon

Loin d'être un sermonneur, La Fontaine est un fablier qui fait réfléchir sur les méandres de la nature humaine, qu'il ne cesse de questionner.  Et si le pouvoir des fables, c'était justement de produire une liberté de pensée heureuse ? Redécouvrez le parcours et l'oeuvre de l'auteur des Fables les plus célèbres de la littérature française, dans cet épisode d'"Une vie, une oeuvre" consacré à Jean de la Fontaine.

Le 5 septembre 1661, Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV, est arrêté. Il est accusé de prévarication et, au terme de trois années de procès, emprisonné à vie. La chute de Fouquet est un coup de tonnerre et le coup d’envoi d’une révolution monarchique, car Louis XIV montre ainsi sa toute-puissance. Mazarin est mort au printemps, le roi entend désormais régner seul. 

Publicité

Pour La Fontaine, cette arrestation est un choc. Le poète, déjà âgé de 40 ans, eût été poète royal si Fouquet avait continué sur sa lancée. Pourtant, il va lui rester fidèle.

5 min

« Diversité, c’est ma devise  » écrit La Fontaine, qui fréquente en même temps les jésuites, Port-Royal et les libertins érudits. 

Nous verrons dans ce portrait comment la chute de Fouquet, conjuguée à la sensibilité littéraire et psychologique de La Fontaine, pousse ce poète esthétiquement vers la souplesse, la vélocité, les nuances, la légèreté, la gaîté : des valeurs qui le séparent du rationalisme et de la rigueur de l’absolutisme. La Fontaine joue à cache-cache avec le goût et la politique de son temps.

Vous entendrez les analyses de Patrick Dandrey, Marc Escola, Dominique Noguet, Boris Donné, Jean De Guardia, et Frédéric Boyer.

52 min