Photo de Kieslowski prise par sa fille photographe professionnelle, à l’époque des tournages parisiens du cinéaste polonais. Elle-même effectuait des études sur l’histoire de l’Art à la Sorbonne.
Photo de Kieslowski prise par sa fille photographe professionnelle, à l’époque des tournages parisiens du cinéaste polonais. Elle-même effectuait des études sur l’histoire de l’Art à la Sorbonne. - Marta Hryniak (coll. pers.)
Photo de Kieslowski prise par sa fille photographe professionnelle, à l’époque des tournages parisiens du cinéaste polonais. Elle-même effectuait des études sur l’histoire de l’Art à la Sorbonne. - Marta Hryniak (coll. pers.)
Photo de Kieslowski prise par sa fille photographe professionnelle, à l’époque des tournages parisiens du cinéaste polonais. Elle-même effectuait des études sur l’histoire de l’Art à la Sorbonne. - Marta Hryniak (coll. pers.)
Publicité

Mort à l’âge de 54 ans, Krzysztof Kieślowski est aujourd’hui encore un cinéaste majeur du cinéma mondial. 1988-2018 : trente ans tout juste que les Français l'ont découvert au Festival de Cannes avec le film "Tu ne tueras point" récompensé par le Prix du jury.

Avec
  • Krzysztof Zanussi Cinéaste et directeur de l’Unité de Production TOR.
  • Krystyna Janda Actrice du Décalogue 2 : "Tu ne commettras point de parjure".
  • Jacek Petrycki Chef opérateur de Krzysztof Kieslowski.
  • Urszula Lesiak Monteuse de "Blanc"
  • Irène Jacob Comédienne, "La double vie de Véronique", "Rouge" et écrivaine
  • Marta Hryniak sa fille unique.
  • Alain Martin Journaliste et écrivain.

Diplômé de l’incontournable école de Łódź où sont passés avant lui Wajda, Polanski et Zanussi, Krzysztof Kieślowski entame en 1966 une longue carrière de documentariste avant de passer à la fiction étape par étape dans les années 70. De cette observation du quotidien et des autres à travers ce style de cinéma, il gardera l’empathie pour les gens simples et une éthique chère aux cinéastes polonais chercheurs de vérité dits de "l’inquiétude morale". 

Mais une des grandes œuvres du cinéaste polonais reste encore aujourd’hui Le Décalogue, dix films consacrés aux dix commandements réalisés pour la télévision de l’ère communiste. A travers chaque récit adapté à la société de l’époque, le spectateur est invité à se questionner sur son propre destin. Qu’il soit croyant ou non. C’est là la force des dix histoires ! 

Publicité
Krzysztof Kieślowski et sa fille Marta.
Krzysztof Kieślowski et sa fille Marta.
- Maria Kieslowska (coll. pers.)

Loin des tournages, Krzysztof Kieslowski est avant tout un bon père de famille qui aime passer beaucoup de temps avec sa fille Marta. Il lui donne une éducation avec la littérature en exergue. Son grand plaisir est aussi de l’emmener skier. 

Côté cinéma, marqué par l’image d’un interrogateur de l’âme dans son pays originel, Krzysztof Kieślowski s’impose, dans la dernière partie de sa vie, en France, avec La double vie de Véronique (avec Irène Jacob, prix d’interprétation féminine en 1991 au Festival de Cannes) et le triptyque Trois couleurs : Bleu, Blanc, Rouge, une façon très personnelle de mettre en scène notre devise républicaine "Liberté, Egalité, Fraternité". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Tandis que le scénario construit au millimètre s’enrichit d’observations collectives, l’autorité du réalisateur impose le détail qui change tout. Une mécanique du polar dans une sorte de bonheur affectif partagé ! Rare. D’ailleurs, aucune actrice ne peut parler de lui sans trouble sentimental dans la voix. Vous avez dit "Krzysztof ?"

Un documentaire de Dominique Prusak, réalisé par Anna Szmuc. Prise de son : Frédéric Cayrou. Liens internet : Annelise Signoret.

Liens

Site dédié à Kieslowski, animé par Alain Martin, spécialiste du cinéaste polonais

Site (en anglais) des archives de Krysztof Kieslowski, à Sokolowsko, ville qui organise également un festival de cinéma en hommage au réalisateur polonais.

Kieslowski, les commandements du hasard, un dossier à lire dans la revue du Ciné-club de l’université de Genève.

Tadeusz Lubelski, Ania Szczepanska (dir.), La double vie de Kieslowski, Actes du colloque franco-polonais organisé les 1er et 2 avril 2016, à Paris par le Centre de recherche Site de I'Histoire Culturelle et Sociale de l’Art (HiSCA - Université Paris-1).

La série Dekalog de Kieslowski : une casuistique cinématographique, implications philosophiques (2014) revue électronique de philosophie.