Publicité
Résumé

Michel de Nostredame était médecin, luttant contre la peste qui ravageait l’Europe du XVIème siècle. Son double, Nostradamus, montait le soir sur le toit de sa maison à Salon de Crau, pour observer les étoiles et prédire l’avenir. Qui était vraiment cet homme ?

avec :

Denis Crouzet (Professeur d'histoire moderne, à l'université de Paris IV-Sorbonne.), François Angelier (Producteur de l’émission "Mauvais Genres" sur France Culture, spécialiste de littérature populaire).

En savoir plus

L’homme, Michel de Nostredame (1503-1566), exerçait dans le sud de la France la profession de médecin, luttant contre la peste qui ravageait l’Europe du XVIème siècle. Une personnalité bien dans son époque, qui maniait à la perfection les réseaux de relations allant de la cour aux banquiers, connaissait les nouvelles techniques de communication accompagnant le développement de l’imprimerie, un père de huit enfants en ayant perdu deux, bref, un homme dont on dirait qu’il a les pieds sur terre.

Son double, Nostradamus, montait le soir sur le toit de sa maison à Salon de Crau, pour observer les étoiles et prédire l’avenir. Était-ce un voyant ? Un poète ? Un chrétien voulant ramener vers Dieu les hommes qui croisaient sa route ? Nous explorerons toutes ces hypothèses dans ce numéro d’Une vie, une œuvre.

Publicité

Au milieu de ce nuage d’incertitude qui entoure sa figure, une conviction demeure : Nostradamus était le fruit de son temps, ce XVIème siècle des peurs eschatologiques et des guerres de religion.

59 min
  • Denis Crouzet, historien spécialiste du XVIème siècle à l’université Paris IV.
  • Jean-François Kosta-Théfaine, chercheur en littérature médiévale et traducteur.
  • François Angelier, producteur de l’émission Mauvais Genre sur France Culture.
  • Michel Chomarat, chargé de mission Mémoire à la ville de Lyon et spécialiste de Nostradamus.
  • Stéphane Gerson, historien de la France à l’époque moderne à New York University (NYU).
  • Et les confitures de Carole Milicevic.
Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Laurence Jennepin
Collaboration