France Culture
France Culture
Publicité

par Camille Renard

Réalisation : Lionel Quantin

Publicité
Oum Kalsoum, mosaïque
Oum Kalsoum, mosaïque
© Radio France - Ysabel Saïah Baudis

Dans quatre jours, le 3 janvier, aura lieu en Egypte le troisième tour des premières élections de l’ère post-Moubarak. Le documentaire de Camille Renard et Lionel Quantin prête donc cette semaine une oreille particulièrement attentive à la « Voix des Arabes ». Celle que l’on surnomme ainsi, des rues du Caire aux cafés de Rabat, et jusqu’aux salons de Beyrouth, la chanteuse Oum Kalsoum, concentre une unanimité inégalée parmi les Arabes de tous les pays et auprès de toutes les catégories sociales. Comment expliquer ce statut d’icône populaire, plus de 35 ans après sa mort ? Projet idéologique au service du nassérisme et du panarabisme, Oum Kalsoum a reflété au moment de leur indépendance l’aspiration à la liberté des Arabes du XXè siècle. Mais plus encore, elle a contribué à construire un pan de leur identité moderne, à la fois dans le refus de la soumission aux valeurs occidentales, et dans le rejet d’un traditionalisme passéiste. Cette intelligence de la mécanique du respect et de la transgression se double chez la diva d’une intelligence stratégique, qui a par exemple su faire des objets qui la caractérisent de véritables fétiches : lunettes noires, chignon serré, mouchoir blanc… supports d’un culte qu’elle a elle-même orchestré. Un culte porté par une ferveur pieuse, et aiguisé par sa relation au public, faite de mystère, de désir, de frustration, et de pur plaisir musical, jusqu'à déclencher le fameux tarab , cette émotion artistique d'intensité maximale. Phénomène musical et incarnation de l’âme d’un pays, voir d'un peuple, Oum Kalsoum donne à entendre, dans ses inoubliables prestations scéniques longues de plusieurs heures, seule sur le devant de la scène, debout, dans une posture hiératique, la voix et la fierté d’être Arabe.

Statuette d'Oum Kalsoum
Statuette d'Oum Kalsoum
© Radio France - Ysabel Saiah Baudis

Avec :

  • L’écrivain égyptien Alaa El-Aswani , auteur de L’Immeuble Yacoubian , de Chicago , et de J’aurais voulu être Égyptien, publiés chez Actes Sud
  • Le cinéaste égyptien Amir Ramses , réalisateur de *Le bout du monde, Compte rendu * et *Le code, * premier assistant de Youssef Chahine
  • La biographe franco-algérienne d’Oum Kalsoum, Ysabel Saïah Baudis , auteure de la biographie de référence de la chanteuse : Oum Kalsoum, l’étoile de l’Orient , éditions du Rocher, 2004.
  • Le directeur du département d'Etudes Arabes et Hébraïques à Paris-IV-La Sorbonne, Frédéric Lagrange , auteur de « Musiques d’Egypte », Cité de la Musique/Actes Sud, 1996, *Islam d'interdits, Islam de jouissances, * Téraèdre, 2008 et de Yusuf al-Manyalawi, Mutrib al-nahda al-‘arabiyya, ‘asruh wa-fannuh , Dar al-Saqi éditions, 2011 http://mapage.noos.fr/fredlag/
  • L’auteur, metteur en scène et comédien Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre et la comédienne Lisa Pajon , en résidence au Caire dans le cadre de la Villa Médicis hors les murs en 2008, sur les traces d’Oum Kalsoum. Leur création, « Um Kulthum, tu es ma vie ! », produit par le Théâtre Irruptionnel, Le Forum/scène conventionnée du Blanc-Mesnil, et la Maison de la Culture d'Amiens, sera notamment joué du 22 au 25 mars au Forum du Blanc-Mesnil. **La représentation du dimanche 25 mars sera suivie, du concert de Banlieues Bleues, ** **Sur les traces d'Oum Kalsoum ** , réunissant un plateau exceptionnel d'artistes de tous horizons.

Les autres dates de la tournée du spectacle « Um Kulthum, tu es ma vie ! » :- Les 15 et 16 mars 2012 au Trident, Scène Nationale de Cherbourg- Le 3 avril 2012 à la Faïencerie de Creil- Du 13 au 18 juillet 2012 au Festival Contre-Courant à Avignon Et entre novembre 2012 et janvier 2013 à la Maison de la Culture d'Amiens, au Théâtre de Choisy-le-Roi, au Théâtre de Tremblay-en-France et au Théâtre d'Orly etc....

Oum Kalsoum forever, couverture du livre à paraître en mars 2012
Oum Kalsoum forever, couverture du livre à paraître en mars 2012
© Radio France - Ysabel Saïah Baudis

Références des chansons d'Oum Kalsoum par ordre d'apparition :

  • Alf Leila we-leila Tanta (08/05/1969);
  • Inna hali fi hawaha agab (1926);
  • Alf Leila we-leila Tanta (08/05/1969) BIS ;
  • Hobb e eih Azbakiyya (02/03/1961);
  • Oum Kalsoum psalmodie la sourate Ibrahim (archive INA);
  • Ala bab misr (studio recording);
  • Al Atlal (Qasr al-Nil; 02/06/1966);
  • Enta Omry;
  • Extraits de films avec Oum Kalsoum;
  • Teraï ghiri (1926).