L'écrivain indien Rabindranath Tagore  (1861 - 1941) vers 1935 ©Getty - Fox Photos/Hulton Archive
L'écrivain indien Rabindranath Tagore (1861 - 1941) vers 1935 ©Getty - Fox Photos/Hulton Archive
L'écrivain indien Rabindranath Tagore (1861 - 1941) vers 1935 ©Getty - Fox Photos/Hulton Archive
Publicité
Résumé

L'écrivain indien Rabindranath Tagore (1861 - 1941) fut ce sage, ce poète universellement reconnu, "Gurudev" pour ses contemporains, celui qui montre le chemin.

avec :

Christine Guyot-Clément (linguiste), Emmanuel Pierrat (Ecrivain, essayiste et avocat).

En savoir plus

Le père de Rabindranath Tagore l'appela Rabindra, le soleil, car disait-il: "plus tard, comme lui, il ira par le monde et le monde en sera illuminé ". La vie et l'œuvre de Tagore donnèrent raison à la prédiction paternelle. Tagore fut ce sage, ce poète universellement reconnu, "Gurudev" pour ses contemporains, celui qui montre le chemin.
Quatorzième enfant d'une famille de brahmanes bengalis, Tagore exprima des dons multiples : poète, romancier, auteur de nouvelles, dramaturge, chorégraphe, compositeur de chansons, des milliers de chansons aujourd'hui encore très populaires. Deux de ses chants sont devenus des hymnes nationaux.
Vers la soixantaine, il s'adonna aussi au dessin et à la peinture. Le Petit Palais propose actuellement une exposition consacrée à son œuvre picturale. Mais le contemplatif Rabindranath Tagore fut aussi un homme engagé. Toute sa vie il oscilla entre la rêverie et l'action. Opposé au système des castes et à la tyrannie des coutumes, préoccupé par une nécessaire évolution sociale, par le sort des paysans et la condition féminine, Tagore prit des positions courageuses au regard de son époque.
En 1901, lui qui avait été un élève insoumis, rétif aux contraintes de l'éducation, crée en pleine nature l'école de Santiniketan, école sous les arbres qu'il appellera ashram, école ouverte aux garçons et aux filles, une grande hardiesse pour l'époque, qui dispense un enseignement orienté vers le développement de la pensée autonome, l'harmonie avec la nature et l'apprentissage des arts.

En 1921, Rabindranath Tagore crée une Université ouverte sur le monde qui existe encore aujourd'hui. 

Publicité

J'ai rencontré l'homme par delà les frontières qui divisent les nations.  
Rabindranath Tagore

Soucieux d'une salutaire union entre l'Orient et l'Occident, Tagore voyagera dans le monde entier. En 1913 l'attribution du Prix Nobel lui confère une audience internationale. Partisan de l'Indépendance de l'Inde, celui que Gandhi appelait "La grande sentinelle" refusera toujours la violence car l'harmonie était son idéal - harmonie entre l'homme et la nature, harmonie entre les hommes, entre les nations, entre les arts. Homme de compassion et de tolérance, humaniste, Rabindranath Tagore exprime la conviction que la plus haute sagesse ne vient pas des livres, fussent-ils saints, mais du cœur. 

Ma religion est une religion de poète. Tout ce que je ressens vient de ma vision et non de mon savoir.  
Rabindranath Tagore

Pour évoquer la vie et l'œuvre de Rabindranath Tagore, Françoise Estèbe s'entretient avec France Bhattacharya, professeure de bengali aux Langues Orientales, traductrice notamment de Chârulatâ et de Quatre chapitres de Tagore (Zulma), Christine Guyot-Clément , linguiste, autrice de la préface du recueil L'Inde - Des rêves, des peuples et des dieux" (Omnibus), Sylvain Lecombre, commissaire de l'exposition Tagore au Petit Palais, et avec Emmanuel Pierrat , avocat, traducteur du bengali des nouvelles fantastiques de Tagore Histoires de fantômes indiens (Cartouche).

  • Textes lus par Yasmine Modestine
  • Archives INA : les voix de Rabindranath Tagore, Lokenath Bhattacharya, poète, et Sharmila Roy, musicienne
  • Réalisation : Pascale Rayet

Bibliographie

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Laurence Jennepin
Collaboration