Simone de Beauvoir en 1983 à Paris. ©AFP - Michele Bancilhon
Simone de Beauvoir en 1983 à Paris. ©AFP - Michele Bancilhon
Simone de Beauvoir en 1983 à Paris. ©AFP - Michele Bancilhon
Publicité
Résumé

"Je construirai une force où je me réfugierai à jamais" dit Simone de Beauvoir dans ses écrits de jeunesse. Cette force se traduit très tôt dans sa vie, à travers la volonté absolue d'écrire. Elle voulut échapper au mariage, à la maternité, au foyer. Elle voulut vivre libre.

avec :

Michel Contat (universitaire français, écrivain, cinéaste, critique littéraire et journaliste), Béatrice Didier, Danièle Sallenave (auteur de romans et d'essais), Sylvie Le Bon de Beauvoir (professeur de philosophie et éditrice), Julia Kristeva (écrivaine, psychanalyste, linguiste).

En savoir plus

"Rien ne nous limitait, rien ne nous définissait, rien ne nous assujettissait ; nos liens avec le monde c'est nous qui les créions ; la liberté était notre substance même." Cette phrase, écrite avec vigueur dans La force de l'âge résume à elle seule un portrait de Simone de Beauvoir.

Grande figure du XXe siècle, la romancière et philosophe Simone de Beauvoir témoigne à travers son oeuvre de la vie et du monde tel que le voyaient les grands intellectuels qui ont traversé ce siècle marqué par les deux guerres mondiales, le nazisme, le fascisme le communisme, l'émancipation des femmes…

Publicité

"Je construirai une force où je me réfugierai à jamais"

Compagne de Sartre depuis l'âge de vingt ans, formant un couple mythique avec le philosophe, esprit "jumeau du sien", la vie de Simone de Beauvoir est étroitement liée à celle de Jean-Paul Sartre. Ce qui a conduit cette vie commune c'est la liberté à chaque instant mise à l'épreuve à travers la philosophie, la politique, la vie intime. « Je construirai une force où je me réfugierai à jamais » dit encore Simone de Beauvoir dans ses écrits de jeunesse. Cette force se traduit très tôt dans la vie de Simone de Beauvoir à travers la volonté absolue d'écrire. Une écriture multiple qui mêle indissociablement vie et oeuvre. 

Le récit autobiographique forme cinq volumes de 1958 à 1972, où les mots permettent de maîtriser, dominer, libérer chaque évènement de la vie qui silencieuse serait simplement subie. L'autobiographie ouvre sur la fiction avec L'invitée parue en 1943, Le sang des autres (1945), Les mandarins ou encore  La femme rompue (1968). Son oeuvre théorique révèle une pensée engagée comme le montre le célèbre Deuxième sexe devenu l'ouvrage de référence du mouvement féministe mondial qu'elle soutiendra sans relâche. Simone de Beauvoir disparaît le 14 avril 1986.

Avec les voix de Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Claude Lanzmann

*par Marie du Bouchet *

*Réalisation Nathalie Triandafyllidès *