Naples - Béatrice Leca
Naples - Béatrice Leca
Naples - Béatrice Leca
Publicité
Résumé

« Royaume de Naples » disent les siècles, les œuvres, les blasons. Le titre est-il perdu ? Pas sûr – mais les rois de Naples ne sont pas ceux que l’on croit.

En savoir plus

"Royaume de Naples"

Production: Béatrice Leca - Réalisation : Gaël Gillon - Prise de son : Marc Garvenes - Mixage : Bruno Mourlan

Publicité

« S’il existe une ville qui nous fait encore croire en Dieu, en la liberté et la douceur de la vie humaine, c’est Naples. Naples avec ses misères, ses douleurs, ses folies, ses ressources, ses intuitions, ses chansons, sa gaieté céleste. » Anna Maria Ortese, Tour d’Italie

Comment entrer dans la ville ?

Par son histoire, ses écrivains, ses souterrains, ses labyrinthes, ses mythes, ses mensonges, ses artistes ? Par ses illusions, ses jeux, ses légendes contradictoires ? Par son nom, Neapolis – « ville nouvelle » depuis toujours ?

« Royaume de Naples » disent les siècles, les œuvres, les blasons. Le titre est-il perdu ? Pas sûr – mais les rois de Naples ne sont pas ceux que l’on croit.

Un enfant nous dit : tu peux rester ici un mille ans, tu n’auras pas vu toute la ville. Nous partons donc pour une autre promenade, celle qu’inventent pour nous quelques guides qui nous emmènent dans leur Naples : la ville historique et la ville du présent, la ville des passants et celle des habitants, la ville palpitant de la vie ordinaire, pressée, inquiète, amusée, celle des jardins séculaires des cloîtres, celle des trésors mêlés des églises des musées et de la rue, celle du meilleur chocolatier du monde, des santons les plus fins et des enfants les plus étonnants, la ville de la jeunesse, du désordre et des arrangements, la ville du volcan, des rêves chiffrées et des morts qui brûlent dans les flammes du Purgatoire mais à qui on peut, sous certaines conditions, demander des faveurs, des plaisirs, et parfois les numéros du loto.

Nous entrons dans Naples, perdons-nous, car les dieux nous protègent.

Avec :

Suzanne Doppelt, écrivain, photographe ;

Nathalie Heidsieck de Saint-Phalle, aventurière et gardienne du Palais Spinelli ;

Antonella Moscati, écrivain et philosophe ;

Marco Rossi-Doria, maître de rue ;

Marina Santucci, conservatrice au musée Capodimonte ;

Aldo Vucai, maître artisan des crèches napolitaines ;

et Sasha Cipani, jeune prince.

Remerciements tout particuliers à Fabio Casilli & Italie and co, et à Nathalie Heidsieck qui ouvre les portes de son palais pour une ou plusieurs nuits (écrire à : kaplansproject@gmail.com).

Merci également à Caroline Peyron, Giuseppe Zevola, Gerardo Marotta, Raffaella Nappi, Attilio, Chiara Mensise, Maurizio Zanardi, qui nous ont entraîné dans le labyrinthe de leur ville.

Et merci à Anna Maria Ortese, Elsa Morante, Erri de Luca, Alexandre Dumas, Walter Benjamin, Sade et Stendhal : ils ont parmi d’autres mêlé leur génie à la ville, et dispersent l’esprit de Naples dans toutes les bibliothèques du monde.

Références

L'équipe

Catherine Liber
Production