France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Grand Canal, Trieste
Grand Canal, Trieste

Trieste, cœur d'Europe **… ** Façades Biedermeier, banques monumentales, cafés Art Nouveau, églises grecques et serbes, imposante synagogue vide, gares ferroviaires désaffectées, port fantomatique... Trieste, l'Italienne, semble au premier regard une petite Vienne miniaturisée , qui aurait pris le large et serait venue s'échouer sur les rivages d'une mer du sud, nommée l'Adriatique .

ESCALE 1 : « TRIESTE, NOSTALGIES D'EMPIRE, DOULEURS DE LA MÉMOIRE »Documentaire de Marie Hélène Fraïssé

Publicité

Réalisation: Vanessa Nadjar - Prise de son: Jean-Marie Porcher

Villa Miramare, Trieste
Villa Miramare, Trieste

Avec :

Boris Pahor, romancier de langue slovène (Quand Ulysse revient à Trieste , éditions Pierre-Guillaume de Roux)

Paolo Rumiz journaliste et écrivain, auteur notamment de *Aux frontières de l'Europe * (éditions Hoebeke)

Claudio Magris , auteur notamment de Trieste, une identité de frontière (Seuil) et de Microcosme (L'Arpenteur)

Gérard-Georges Lemaire , historien de la littérature (Le goût de Trieste , éditions Mercure de France)

Franco Maranzana, géologue

Suzie Prossen , française installée à Trieste

Veit Heinichen, romancier de polars basés à Trieste et publiés aux éditions du Seuil

Nicole Leghissa , cinéaste

Ariel Haddad , rabbin

Elisabeth Poro , architecte

« Triste Trieste » ?... Force est de reconnaître que les touristes la délaissent, mis à part quelques rares nostalgiques de l'empire Austro-Hongrois, dont elle fut le seul, et très prospère, débouché maritime. Difficile d’imaginer un terminal d'empire dans cette cité de quelque 200 000 habitants , qui semble tourner le dos au présent et à ses incohérences pour sécher ses blessures face aux vents. Pas seulement la terrible Bora, contre laquelle pestait déjà le consul de France Henri Beyle dit Stendhal, mais aussi tous les vents contraires de l'histoire qui s'y sont parfois déchaînés, au point de laisser une marque indélébile dans la mémoire collective. Ville meurtrie , Trieste reflète presque tous les drames du siècle passé: la Grande Guerre dont le règlement final en a fait une sorte d'excroissance italienne dans la chair des Balkans; le fascisme , qui a persécuté sauvagement sa minorité slovène; **le nazisme ** qui y a installé le sinistre camp de la Rizière , et enfin le communisme, qui fit brutalement tomber le rideau de fer dans ses faubourgs, jetant sur la route des centaines de familles istriennes en quête d'un refuge.

Ville de la nostalgie, et du paradoxe. Car il semble bien que ce soit de ses douleurs, de sa complexité, de sa position névralgique aux frontières des mondes latins, germaniques, slaves, que lui viennent son incroyable créativité , notamment littéraire : Rilke, Italo Svevo, Umberto Saba, James Joyce, y ont trouvé un terreau propice, tout comme certains de ceux, bien vivants, qui accompagnent notre voyage « Villes-Mondes »: Claudio Magris, Paolo Rumiz, Veit Heinichen, Boris Pahor...

Trieste, auberge sur le Karst
Trieste, auberge sur le Karst

Archives:

Lectures des Elégies de Duino , de Rainer Maria Rilke, par Laurent Terzieff

****VILLES-MONDES en partenariat avec : **

geoguide
geoguide
© Radio France

**

italie nord
italie nord
© Radio France