Publicité
En savoir plus
Arrivée à Cotonou, dans l'avion...
Arrivée à Cotonou, dans l'avion...
© Radio France - Elodie Maillot

Première escale : « Cotonou Village »
Un documentaire d'Elodie Maillot

Réalisation : Manoushak Fashahi

Publicité

Prise de son : Yann Fressy

Mixage : Bernard Lagnel

*Avec le soutien de « Consortium Regard Bénin » dans le cadre de la * *Biennale d’art contemporain du Bénin du *

8 no vembre 2012 au 13 janvier 2013.

Cotonou
Cotonou
© Radio France

COTONOU CLUBS
Bonne arrivée à Cotonou ! Bonne arrivée dans la capitale économique du Bénin… Le laxisme-béninisme a fait long feu, ses couvre-feux, ses chants révolutionnaires et le temps des bars dancing en bernes sont désormais bien loin. Aujourd’hui Cotonou revit ! Cotonou survit ! et surtout Cotonou produit … de l’art. Sous la Place des Martyrs, aux carrefours de la Place de L’Etoile Rouge, sur le sable, au bord du goudron, sous les pavés, à la plage, au port, ou au marché : partout la création s’infiltre dans pores de cette ville à la peau dure et aux nuits douces. Il suffit de prendre un moto-taxi, un Zemidjan , cheval de fer made in China dompté par les « maillot jaunes » cotonois, pour flirter avec l’art à travers la ville. De Fidjrossé, au quartier Godomé en passant par Akpapa, de Gbegamey à Haie Vive ou Togbin, des échangeurs inachevés en passant par les feux tricolores, les avenues des Ministères, les cérémonies vaudoues ou la mer, nous sonderons le cœur de Cotonou, ses poumons et autres « cerveaux philosophiques » qui se faufilent dans le maillage urbain de ce musée à ciel ouvert. Entre les accidents citadins, les mythes et légendes vaudoues et en pleine Biennale d’art contemporain « Regard Bénin » 2012, nous entrerons dans ce « Cotonou Club » artistique…

L’âme du « COTONOU VILLAGE », cette partie de la ville où l’espace permet encore de vivre comme au village, où les riches traditions ancestrales inspirent encore les artistes, pétrie par la puissance du vaudou…

Cotonou
Cotonou
© Radio France

« Il y a à Cotonou des petits enfers quotidiens. Il y a aussi Cotonou des insouciances et des crépuscules enchantés. Là-bas dans la ville aux bruits heurtés, à la cadence chaloupée, rythmée par le désordre des Zem (moto-taxis) et autres « Venues de France », les hommes et les femmes répercutent des gestes nés de leur besoin de vivre ou de survivre, comme si les années de braise du marxisme béninisme avait gelé leur envie d’épicurisme . »

Florent Couao-Zotti, écrivain béninois, Si la cour du mouton est sale ce n’est pas au cochon de le dire

Meschac Gaba à propos du projet MAVA, Bibliothèque Roulante qui fait appel aux zémidjans, célèbres taxis-motos du Bénin. Les zémidjans portent des textes extraits des ouvrages d’art de la Bibliothèque Résidence.

Marius Dansou, Sébastien Boko, Sophie Négrier et Nathanaël Vodouhè autour du projet La Débrouille qui propose à la population de regarder «les marginaux handicapés» avec un autre regard, celui d’un artiste qui met en exergue les morphologies différentes, via des créations.

Dominique Zinkpè pour le projet **Boulev’art. **

Romuald Hazoumé artiste fortement influencé par la culture vaudoue de l’Afrique de l’Ouest. Ses œuvres, qu’il confectionne à partir de bidons et des matériaux de récupérations, sont autant de réflexions sur le regard que nous posons sur les croyances spirituelles d’antan et les limites de la société de consommation.

Florent Couao Zotti , écrivain.

Angélique Kidjo, légende de la musique béninoise, célèbre chanteuse désormais installée à New York.

**Alougbine Dine, ** metteur en scène et homme de théâtre, qui a monté l’Ecole Internationale de Théâtre du Bénin.

Georges Adeagbo , artiste qui nous entraine dans son atelier pendant la préparation d’une installation .

Gangbé Brass Band et le Poly Rythmo de Cotonou **, ** groupes légendaires au Bénin qui ont la chance de pouvoir se produire à l’étranger. Eux aussi tentent de synthétiser influences étrangères, modernes et vaudoues...

BONUS :

Un samedi soir à Cotonou avec Ardiess en vidéo

Références

L'équipe

Catherine Liber
Production
Sylvia Favre
Collaboration