Publicité
En savoir plus

**Première escale : ** « Stockholm, u n rêve d’espace »
Un documentaire d'Amaury Chardeau

Réalisation : Charlotte Roux

Publicité

Prise de son et mixage : Eric Boisset

Stockholm : Les ponts
Stockholm : Les ponts
© Radio France

« Vivre en ville pour un Suédois n’est pas une chose naturelle » , disait un jour l’écrivaine Madeleine Gustafsson. Si une ville se définit par un certain niveau de densité humaine, alors Stockholm est une ville paradoxale, tant ses 800 0000 habitants s’appliquent à mettre de l’espace entre eux.

L’espace c’est d’abord l’eau, omniprésente : celle de l’immense Lac Mälar qui vient se jeter, aux pieds de la vieille ville, dans la mer Baltique qui s’étend à l’Est en direction de l’archipel. Vivre à Stockholm, c’est jouer de cette eau, l’enjamber par d’innombrables ponts pour passer d’île en île, contempler sur sa surface les reflets de la lumière c’est s’y baigner aussi, dès l’arrivée des beaux jours, puisque depuis 1973, la baignade est autorisée en centre-ville, sur quantité de plages aménagées c’est glisser, en hiver, sur ses eaux gelées.

L’espace, ce sont aussi les forêts qui s’étendent à quelques minutes du centre, ou les parcs et jardins que l’on croise presque à chaque carrefour.

Car ici la nature n’est pas un vain mot. Ici, comme ce fut le cas en 1971 dans un épisode resté célèbre (« la bataille des Ormes », Almstriden) des milliers d’habitants peuvent se mobiliser pour sauver quelques arbres menacés par la construction d’une bouche de métro, et obtenir gain de cause ! L’année suivante, signe des temps, Stockholm accueillait la première conférence des Nations unies sur l'environnement humain qui marqua un tournant dans l'émergence d’une conscience environnementale planétaire. Si on les laissait faire, les stockholmois ne parleraient volontiers que de nature…

Mais ce rêve d’espace, que raconte-t-il des relations des habitants entre eux ?

Stefan Börjesson , architecte

Knut Larsson , illustrateur

Danyel Couet , restaurateur

Elisabeth Daude , guide touristique

Anna Nilsdotter Karlson , illustratrice*

Gunnel Engwall , présidente de l’Académie royale des belles-lettres

Agnieszka Lewalski , designeuse sonore

Björn Meidal , universitaire spécialiste de l’œuvre d’August Strindberg

Jérome Rémy , directeur artistique du festival des Boréales

Anders Petersen , photographe

Et avec des musiques de Peter Von Poehl (dont le prochain album, « Big issues printed small » paraitra en février 2013) et des lectures de textes de Tomas Tranströmer et d’August Strindberg .

  • Les dessins d'Anna Nilsdotter Karlson sont exposés dans le cadre du festival des Boréales au Musée Quesnel-Morinière (Coutances) jusqu'au 22 décembre, ainsi qu'à la Galerie "Oh" à Caen du 23 novembre au 15 décembre (avec l´illustrateur Carl Johanson). Toujours dans le cadre des Boréales, la compagnie de danse Melo présentera la création "N°4", au Centre Chorégraphique National de Caen les 30 novembre et 1er décembre.

En complément, deux diaporamas, l'un sur le cuisinier Danyel Couet, l'autre sur le photographe Christer Strömholm :

**Avec le soutien du festival Les Boréales – qui mettra la Suède à l’honneur lors de sa ** prochaine édition, du 15 novembre au 1er décembre 2012 – et l’Office du tourisme de Stockholm.

Remerciements à l'Ambassade de Suède en France et l'Institut Suédois à Paris.

Bibliographie

  • "Le Cabinet Rouge" d'August Strindberg (parfois sous le titre "La chambre rouge")
  • "Baltiques", recueil de Tomas Transtromer (Gallimard)
  • "Stockholm noir. Mafia blanche" et "Stockholm noir. L'argent facile" de Jens Lapidus (Plon)
  • La série "Roman d'un crime" de Maj Sjöwall et Per Wahlöö (avec entre autres "L'homme au balcon" et "Le policier qui rit")
  • "Swedish Music Landscape" de Julien Bourgeois
  • La trilogie "Millenium" de Stieg Larson (Actes Sud)
  • "Montecor, un tigre unique" de Jonas Hassen Khemiri (Le Serpent à Plumes)

****Deuxième escale ** **VILLE-MONDE STOCKHOLM : ** **« Stockholm, ville noire ** » **

Stockholm : "Par là où disparut le meurtrier d'Olaf Palme
Stockholm : "Par là où disparut le meurtrier d'Olaf Palme
© Radio France
Références

L'équipe

Catherine Liber
Production
Sylvia Favre
Collaboration