Publicité

Pour en finir avec le sexisme

Par
En finir avec le sexisme
En finir avec le sexisme
© Getty - Laurent Hamels

Le corps des femmes continue de servir à vendre des yaourts, la pornographie présente toujours une sexualité d’abord masculine, les salaires ne sont toujours pas les mêmes et les hommes forment toujours la majorité des photos de classe du G20. C’est donc qu’il reste des choses à faire...

Un champ d’études scientifique s’est appliqué à montrer que les différences entre femmes et hommes, la virilité, la féminité sont des constructions sociales. Ce n’est pas la génétique, ce n’est pas la biologie qui peut expliquer le goût des petites filles pour les costumes de princesses et celui des garçons pour les tractopelles en plastique. La neurologie n’a pas trouvé chez les hommes une meilleure capacité à l’orientation, ni chez les femmes un cortex les disposant à la sentimentalité. Ce champ d’étude, c’est celui des études du genre. Le genre c’est cela, cette construction sociale, ce cadre relationnel, ce rapport de pouvoir qui permet de comprendre les violences faites aux femmes, les inégalités de salaire, les harcèlements...

Ma revendication en tant que femme c'est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m'adapter au modèle masculin. Simone Veil

Publicité

Face au sexisme

1h 00

Une émission enregistrée en avril 2016, produite par le Labo des savoirs.

Une émission animée par Cassie-Marie Peigné, avec la participation de Guillaume Mézières et Claire Sizorn.

Annie Dussuet, sociologue du travail, maîtresse de conférences à la faculté de sociologie de l’Université de Nantes et chercheuse au sein du programme GEDI.

39 min