Publicité

Pour Rodin, "tout ce qu'il a sous la main est prétexte à positionnement dans l'espace"

Photo d’Auguste Rodin dans son atelier à la fin des années 1890 avec la sculpture de Victor Hugo en arrière-plan.
Photo d’Auguste Rodin dans son atelier à la fin des années 1890 avec la sculpture de Victor Hugo en arrière-plan.
© AFP - Art Archive/Picture Desk

1992. A l'occasion d'une exposition sur les plâtres de Rodin, on apprend dans l'émission "Les arts et les gens" de 1992 comment le sculpteur travaillait dans son atelier. Nicole Barbier, conservatrice du Musée Rodin, explique à quel point Rodin était novateur dans ses techniques de travail.

Invitée de l'émission "Les arts et les gens" diffusée en 1992 sur France Culture, la conservatrice du Musée Rodin, Nicole Barbier, explique son long travail d'inventaire des plâtres de Rodin stockés dans sa maison atelier de Meudon. Elle rappelle que c'était le souhait du sculpteur lors de ses donations de tout conserver y compris ses œuvres non abouties. Dans les réserves, toutes les pièces étaient entassées sous la poussière. Cet inventaire éclaire d'une image nouvelle, contemporaine l'oeuvre de Rodin : "C'est un créateur qui cherchait des voies nouvelles."

Rodin semble ainsi se consacrer uniquement à une sorte de recherche dans l'assemblage des parties dans l'espace. Pour Nicole Barbier, "les sujets ne comptent pas, ce sont les formes qui comptent".

Publicité

Les œuvres méconnues de Rodin dans « Les arts et les gens » du 28/12/1992 sur France Culture.

24 min

Il essaye de placer les morceaux dans l'espace. C'est là où on voit que c'est un véritable sculpteur. Il positionne les formes, on voit son rapport à la lumière, à l’espace... et à la limite, il traite ces morceaux humains d'une manière complètement abstraite.

  • "Les arts et les gens"
  • Première diffusion le 28/12/1992
  • Producteur : Pierre Descargues
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA- Radio France