Pour Sofiane, “Shakespeare est universel et intemporel”

Pour Sofiane Zermani, le théâtre est une "philosophie des comportements en société" dans laquelle William Shakespeare traverse les âges.
Pour Sofiane Zermani, le théâtre est une "philosophie des comportements en société" dans laquelle William Shakespeare traverse les âges.

Pour Sofiane, “Shakespeare est universel et intemporel”

Publicité

Pour Sofiane, “Shakespeare est universel et intemporel”

Par

En plus d’être une star du rap français, Sofiane Zermani est aussi un acteur de théâtre passionné depuis son enfance par Shakespeare. Pour lui, le dramaturge anglais permet de plonger dans le temps et de s’identifier à des histoires simples.

"Je pense que ce qui fait que Shakespeare c’est universel et intemporel, c’est la simplicité des histoires, évidemment ponctuée par la complexité des textes." Sofiane Zermani, alias "Fianso" sur la scène musicale, c’est six albums de rap et un label. Mais c’est en passionné de William Shakespeare qu’il rend visite au festival d’Avignon pour la troisième fois.

Avignon - Fictions
45 min

Le "Barde d’Avon" fait partie de ses lectures de théâtre d’enfance, avec Molière. Et pour commencer, il a choisi une adaptation des Deux Gentilshommes de Vérone, une pièce du début de carrière du dramaturge anglais, mise en scène par Alexandre Planck et jouée aux côtés de Cyril Metzger. La pièce est axée sur la rivalité amoureuse, la trahison et la réconciliation entre deux amis, Protéo et Valentin. Des thèmes qui résonnent en chacun.

Publicité

"Je pense que ça parle à tout le monde parce que ce sont des situations, des relations, des accidents d’humains, qu’on connaît tous, qu’on rencontre, qu’on a rencontré ou qu’on rencontrera", résume l’artiste.

Entre le XVIe et le XVIIe siècles, Shakespeare a écrit une quarantaine de pièces : des comédies, des pièces historiques, des tragédies. Autant d’occasions d’explorer nos défauts humains, nos faiblesses : la jalousie dans Othello, les guerres de clan dans Roméo et Juliette, la trahison amicale dans Les Deux Gentilshommes de Vérone, le crime fratricide et la vengeance dans Hamlet...

Interpréter et aller voir du Shakespeare, c’est aussi faire l’expérience de la scène théâtrale, un exercice d’authenticité que Sofiane rapproche de la scène musicale. "Sur scène, rien n’est vraiment parfait. Et tout l’est en même temps parce que ça ne l’est pas."