Publicité

Pourquoi brûler ses morts ?

Par
Les rites funéraires
Les rites funéraires
© Getty - Agency Animal Picture

Comment réinventer des rites funéraires qui sont le dernier moment solidaire avant un cheminement de plus en plus solitaire dans le deuil ?

Sous l’influence de la "modernité", mais aussi des évolutions démographiques majeures que nous avons connues au XXe siècle, les rites funéraires sont bouleversés : développement spectaculaire de la crémation qui transforme le cadavre en cendres nomades ; injonction sociale faite aux anciens de souscrire des contrats d’obsèques qui déchargent les enfants de l'obligation de pourvoir aux obsèques de leurs parents au profit de l’organisation par le futur disparu de sa propre mort ; affaiblissement de la prégnance du religieux qui abolit les rituels au profit d’une personnalisation qui ne fait pas forcément sens. 

Révolution de la mort, révolution des cimetières ?

Il s’agit d’interroger le rôle et la place des cimetières dans les sociétés d’hier et d’aujourd’hui, d’étudier les pratiques funéraires des diverses religions, mais aussi d’imaginer leur devenir dans un contexte de sécularisation, où l’on constate une évolution du rapport à la mort. Cette évolution se traduit par de nouvelles sensibilités, notamment à l’égard du corps mort, ainsi que par de nouvelles régulations de la part des institutions. Des usages inédits sont apparus, en particulier le recours à la crémation, lesquels ont des conséquences pratiques immédiates sur les modes de recueillement et de manifestation du souvenir...

Publicité

Ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort. Antoine de Saint-Exupéry

Révolution de la mort, révolution des cimetières ? par François Michaud-Nérard

1h 05

Un entretien enregistré en septembre 2017 dans le cadre du colloque " Que vont devenir les cimetières en Normandie, et ailleurs ?", sous la direction de Jacky Brionne, Gaëlle Clavandier et François Michaud-Nérard.

François Michaud-Nérard, fondateur de la société d’économie mixte "Services Funéraires de la Ville de Paris". Administrateur de l’Union du Pôle Funéraire Public, il est membre titulaire du Conseil national des Opérations Funéraires et du bureau de l’European Crematoria Network.

En savoir plus : La mort
5 min