Publicité

Pourquoi ça fusionne à pleins tubes dans le gaz

Par

C’est imminent : la plus grosse opération du secteur depuis la fin des années 90 est en train de s’achever : l'acquisition d’un groupe spécialisé dans le gaz, BG Group par la compagnie Shell

" Shell , la grande compagnie pétrolière anglo-néerlandaise s'apprête à mettre la main sur un groupe gazier important, mais très loin derrière en terme de chiffres d’affaires …

C’est l’épisode final d’un feuilleton amorcé au printemps derniers lorsque Shell avait lancé une OPA, une offre publique d’achat sur BG group : Pas une opération hostile mais amicale : c’est que cette démarche est bien dans l’air du temps : les plus gros ne fusionnent pas entre eux …Celles qu’on appellent les majors, les compagnies pétrolières à l’envergure planétaire cherchent à gagner encore en taille, c’est leur obsession de gagner des places sur leur concurrents , mais pas n’importe comment, ….leurs préférences , c’est d’absorber des groupes moins importants…qui sont davantage fragilisés par la baisse des prix de l’énergie…ou bien qui ‘n’ont pas les financements suffisants pour se développer à grande échelle….Affaire de couts ! Et ceux liés aux explorations sont gigantesques… "

Publicité