Publicité

Pourquoi cherche-t-on à rendre les robots empathiques ?

Par
Pourquoi nos robots deviennent-ils empathiques ?
Pourquoi nos robots deviennent-ils empathiques ?
© Getty - Maciej Frolow

Parfois qualifiés d’"empathiques" du fait des émotions qu’ils peuvent susciter, les robots interactifs s’inscrivent dans un schéma économique auquel ne correspond aucune évidence éthique. Qu’implique réellement l’"émotionnalisation" de nos rapport à la technologie ?

La robotique sociale conçoit des artefacts capables d’interagir socialement avec l’humain et d’ "animer" la délivrance de services digitaux. Bien que fondamentale, l’émotion est aussi ce qui nous rend profondément manipulables. Ainsi, le robot social ne risque-t-il pas de devenir le "cheval de Troie émotionnel" de forces économiques, dont l’intérêt ne réside pas nécessairement dans la promotion du bien commun ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un débat enregistré en juin 2018.

Publicité

Serge Tisseron, psychiatre, docteur en psychologie et chercheur associé au Centre de Recherche Psychanalyse Médecine et Société à l’université Paris VII Denis Diderot

Jérôme Monceaux, ingénieur, Président de Spoon Artificial Creatures

Julien De Sanctis, membre du Mouton Numérique et doctorant en philosophie et éthique appliquée à la robotique sociale

Marion Genaivre, consultante philosophe et cofondatrice de l’agence de philosophie Thaé.

En savoir plus : Mon jumeau, le robot