Publicité

Pourquoi la démocratie s’arrêterait-elle aux portes de l’entreprise ?

Par
Management et démocratie
Management et démocratie
© Getty - Simon Josefsson / EyeEm

Par quel mystère acceptons-nous d’être commandés dans les entreprises d’une manière que nous réprouvons ailleurs ? Dans quelle mesure peut-on parler de démocratie au sujet d’organisations qui ne fonctionnent naturellement pas comme des États ?

La démocratie est-elle conciliable avec le principe managérial d’efficacité et avec l’impératif actionnarial de profit ? Quelles sont les limites des pratiques démocratiques déjà à l’œuvre dans le monde du travail ? Le management et la démocratie sont-ils incompatibles ?

Pour pouvoir parler de démocratie économique, il faut que le but social poursuivi par une entreprise ne se réduise pas à l’enrichissement de ses dirigeants et actionnaires. Alain Supiot

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un débat enregistré en mars 2018.

Thibaud Brière, auteur notamment de Le Pouvoir au-delà du pouvoir. L’exigence de démocratie dans toute organisation (François Bourin, 2012)

Thibault Le Texier, docteur en économie, chercheur associé au Gredeg de l’université de Nice, auteur de Le Maniement des hommes. Essai sur la rationalité managériale (La Découverte, 2016)

Anne-Lorraine Bujon, rédactrice en chef de la revue "Esprit".

5 min