Publicité

Pourquoi y a-t-il plus d'attentats djihadistes pendant le Ramadan

Par
Kaboul a vécu hier son pire attentat depuis 2001 : au moins 90 morts et quelque 400  blessés dans le quartier diplomatique de la capitale afghane. Et pas de revendication jusqu'ici.
Kaboul a vécu hier son pire attentat depuis 2001 : au moins 90 morts et quelque 400 blessés dans le quartier diplomatique de la capitale afghane. Et pas de revendication jusqu'ici.
© AFP - Rahmat Alizadah / NurPhoto

Un attentat au camion piégé jusqu'ici non revendiqué a provoqué la mort d'au moins 90 personnes hier à Kaboul. Il intervient au cinquième jour du mois de Ramadan, devenu pour les djihadistes de toutes obédiences le mois des attaques. Voici pourquoi le Ramadan est-il le mois des tempêtes djihadistes.

Les djihadistes ont fait du Ramadan une période durant laquelle attaques, attentats et offensives se multiplient. La dernière en date, l'attentat au camion piégé qui a secoué Kaboul ce mercredi matin, et qui a fait près de 100 morts et plus de 400 blessés, est l'attaque la plus meurtrière dans la capitale afghane depuis 2001 et la chute des Talibans. Elle intervient au cinquième jour du mois de Ramadan, qui est devenu pour les djihadistes de toutes obédiences le mois des attaques. Pourquoi le Ramadan est-il le mois des tempêtes djihadistes ?

Loin de la seule période de jeûne et de prière qui fait l'ordinaire des musulmans, les thuriféraires du djihad considèrent en effet la période comme propice à la guerre. Dans la tradition musulmane, le Ramadan est une période pendant laquelle Dieu donne la victoire aux croyants. Les djihadistes se réfèrent principalement à la bataille de Badr en 624 de notre ère qui avait vu les disciples de Mahomet, bien moins nombreux que leurs adversaires, triompher d'une caravane de la tribu Quraysh. Qui plus est, le Ramadan est aussi traditionnellement une période durant laquelle toutes les actions des pieux musulmans sont davantage récompensées par Dieu.

Publicité

Pour les djihadistes, de telles "actions pieuses" incluent les attaques terroristes et les missions suicides. C'est la raison pour laquelle, des Talibans à Al-Qaïda, en passant bien sûr par l'Etat islamique, tous appellent au martyr.

EN CARTE " les djihadismes armés dans le monde"

A la veille du Ramadan 2017, qui a commencé vendredi dernier, le porte-parole de l'Etat Islamique, Abu Hassan al-Muhajir, avait diffusé un message audio sur la messagerie cryptée Telegram dans lequel il appelait de ses vœux des attaques visant spécifiquement les Occidentaux : "leurs marchés, leurs routes et leurs forums". Il précisait que le ciblage des civils était le plus effectif et que la rétribution divine pour les martyrs serait majorée.

L'an passé, en 2016, pareil message avait également été diffusé et suivi d'effet. Les attaques terroristes s'étaient multipliées : à Orlando, aux Etats-Unis, au Liban, à Istanbul, au Bangladesh et surtout à Bagdad, en Irak... Au total, il y avait eu près de 400 victimes civiles durant le mois de Ramadan.

EN CARTE " Ramadan, Hajj, aumône... quelle pratique des cinq piliers de l'islam ?"