Publicité

Présidence de France Télévisions : 33 candidats et une mission impossible

Par

Ils sont trente-trois candidats pour un fauteuil : celui de président de France Télévisions, un des postes les plus influents de tout l'audiovisuel français. Considéré par beaucoup comme le "pire job des médias" , au vu des enjeux qui attendent le successeur de Rémy Pflimlin. Sans oublier le rapport politique exacerbé avec la tutelle et le CSA révélé par la situation à Radio France, dont le pdg a été nommé à l'unanimité par le CSA.

France Télévisions
France Télévisions
© Maxppp - Francois Lafite/Wostok Press

Renouer le dialogue social
**La ** **première ** mission du prochain président de France Télévisions sera de débloquer le conflit social qui gangrène les relations entre salariés et direction depuis fin janvier.

Publicité

Une partie des salariés du groupe protestent en effet contre une réorganisation du travail. Cela se traduit par des grèves perlées : les salariés grévistes cessent le travail pendant 59 minutes par jour, parfois juste avant la diffusion d’une émission en direct.

**Ce à quoi Rémy Pflimlin a répondu via un message interne, daté du 5 mars dernier, imposant aux salariés de se déclarer grévistes ou non dès le matin. ** Une exigence formulée par le PDG du groupe au nom de "la nécessité de garantir la continuité du service public" et pour prévenir "tout usage abusif du droit de grève" .

*"Les salariés doivent dire s'ils sont grévistes en arrivant à leur travail. * Ils peuvent alors faire grève 59 minutes, mais en début de journée, ou bien une demi-journée ou une journée." Patrice Papet, DRH de France Télévisions.

C’est justement cette "remise en cause de l’exercice du droit de grève" que dénoncent les quatre syndicats de France Télévisions (CFDT CGT SNJ et FO). Dans un communiqué, ils citent le cas d’une scripte gréviste, que son chef de service est venue chercher à la cantine, flanqué d’un huissier de justice.

Pour Antoine Chuzeville, secrétaire général du Syndicat National des Journalistes de France Télévisions, cette gestion de la crise est en tout cas une erreur stratégique de la part de Rémy Pflimlin dans le cadre de sa candidature :

Écouter

56 sec

De son côté, la direction du groupe critique un "*dévoiement" * de ce droit à la grève. Comme l’indique Rémy Pflimlin dans une autre note interne, diffusée le 13 mars dernier, "abandonner son poste à quelques minutes d'une prise d'antenne constitue un acte grave mettant en cause la continuité de notre mission" .

Finalement, un jugement en référé a donné raison sept jours après à la direction de France Télévisions. Mais les syndicats ont fait appel de cette décision du tribunal administratif.

**"Le pire job possible dans les médias" **
La phrase émanait il y a peu sur France Inter de l'animateur Nagui. Avis partagé par l'ancienne directrice de la rédaction Arlette Chabot, de cadres actuels du groupe et des experts du secteur.En effet, tout comme Radio France, France Télévisions fait actuellement face à une baisse de ses dotations et de ses recettes publicitaires. Au moment même où l’entreprise a besoin d’engager des économies et des réformes en profondeur.

Et tout comme Radio France, France Télévisions et son président sont désormais au centre d'un jeu de pouvoir entre la tutelle (rue de Valois et Bercy), l'Elysée, et le CSA, qui a officiellement recouvré son autonomie, en particulier en termes de nominations . Une lutte d'influences que le conflit à Radio France et la perspective de l'élection présidentielle en 2017 n'appaiseront sûrement pas . Pour certains, comme récemment le journaliste et producteur Philippe Kieffer, dans le Huffington Post, "le "cas Gallet" n'est qu'un prétexte à l'exacerbation d'une lutte de pouvoir au sommet qui ne dit pas son nom. Un règlement de comptes fratricide entre l'Exécutif et le Régulateur." D'où pour ce spécialiste des médias, Radio France, en miroir du futur explosif de France Télévisions.

Une mission déjà très encadrée par la tutelle

Remise du rapport de Marc Schwartz sur France Télévisions, en présence de Fleur Pellerin, Michel Sapin et Emmanuel Macron
Remise du rapport de Marc Schwartz sur France Télévisions, en présence de Fleur Pellerin, Michel Sapin et Emmanuel Macron
© Maxppp - Christophe Petit Tesson

Ce mercredi 4 mars, pas moins de trois ministres assistent à la présentation du rapport Schwartz dans les salons de la rue de Valois. Ce conseiller référendaire de la Cour des comptes et surtout ancien directeur financier de France Télévisions a établi sur une centaine de pages une feuille de route pour le groupe audiovisuel à l'horizon 2020. Intitulé "Le chemin de l'ambition", **il doit servir à la tutelle à « simplifier et rationaliser » ** .

Ses propositions, reprises par le gouvernement, sont nombreuses : rajeunir l'audience (58 ans en moyenne pour France 2, 61 ans pour France 3, contre 50 ans pour TF1), multiplier les offres sur tous supports, repenser la place de la culture, renforcer les synergies entre les chaînes et la cohérence du bouquet, stabiliser son financement à moyen terme, en passant par l’épineuse question de la pérennité de sa filière technique de production interne ou du financement engagé dans la création française, sans oublier la réforme de France 3 et la refonte des relations avec les autorités de tutelle.

Et** la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, a profité de la conférence de presse sur ce rapport pour évoquer le, la futur(e) élu(e), ** **« indépendant et exemplaire ** **» et son ** *****« * ** souci du bien public, de l'intérêt général ** **», pour ** *****« * ** une télévision qui doit sur tous les supports et à tous les Français proposer le meilleur, en se montrant créative, innovante et singulière **» ** : **

Écouter

2 min

Le 8 mars, dans "Soft Power", sur notre chaîne, Frédéric Martel revenait sur ce rapport, avec le journaliste à l'Express Emmanuel Paquette et Bruno Patino, le numéro 2 de France Télévisions, directeur général délégué aux programmes, aux antennes et au numérique :

Où va France Télévisions ?

58 min

France Télévisions 2020. Le chemin de l'ambition

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.