Publicité

Presse // « Le Grand Meaulnes » d'Alain-Fournier

Le Grand Meaulnes, Alain Fournier
Le Grand Meaulnes, Alain Fournier

Programme inédit et en direct « Le Grand Meaulnes » d'Alain-Fournier. Une lecture par Pierre-François Garel et réalisation Sophie Aude Picon. Feuilleton en direct du 30 novembre au 4 décembre sur France Culture

Dans le contexte sanitaire actuel, France Culture a choisi de favoriser le direct à chaque fois que cela est possible afin de continuer à proposer des émissions aussi riches et diversifiées que possible.
Ainsi, la chaîne propose un programme de lecture réalisée et diffusée en direct chaque soir dans Le Feuilleton à 20h30.
Après « Le Roi de Fer », premier livre des « Rois Maudits » de Maurice Druon de l’Académie-Française, France Culture a choisi Le Grand Meaulnes, le célèbre roman d’Alain-Fournier.

Le Grand Meaulnes
Fiction / Le Feuilleton en direct
Du lundi 30 novembre au vendredi 4 décembre de 20h30 à 21h
Lecture par Pierre-François Garel
Choix d’extraits et réalisation : Sophie-Aude Picon

Publicité

À la fin du XIXème siècle, dans un village de Sologne, le narrateur, François Seurel, quinze ans, fils d’instituteurs, étudie au Cours Supérieur. Par un froid dimanche de novembre, Augustin Meaulnes, dix-sept ans, arrive en pension dans sa famille. "L’arrivée d’Augustin Meaulnes fut pour moi le commencement d’une vie nouvelle" écrit François. La personnalité mystérieuse d'Augustin, que les élèves appellent bientôt "le grand Meaulnes", va bouleverser l’adolescence de François et le plonger dans une aventure qui déterminera sa vie entière. Tout commence par une fête mystérieuse dans laquelle le Grand Meaulnes se trouve plongé, par le plus grand des hasards, après s’être perdu dans la campagne des environs de Vierzon.

Biographie Alain-Fournier

Alain-Fournier, né le 3 octobre 1886 à La Chapelle-d'Angillon dans le Cher est mort au combat le 22 septembre 1914, à l’âge de 27 ans, à Saint-Remy-la-Calonne. Il est l’auteur d’une seule œuvre, restée célèbre : Le Grand Meaulnes (1913).
Publié en 1913 chez Émile-Paul Frères, Le Grand Meaulnes est paru auparavant en feuilleton dans la NRF de juillet à octobre 1913. Ce roman est l’œuvre littéraire française la plus traduite et lue dans le monde après Le Petit Prince.