Publicité

Prospective : quels futurs pour l’Afrique ?

Par
Un homme courant après le temps
Un homme courant après le temps
© Getty - Christine von Diepenbroek

L’engouement pour l’art dit africain dynamise les galeries, les foires ou les salles de vente. Cette vitalité culturelle peut-elle être salvatrice pour l’économie du continent ? Le soft power est-il aussi utile en Afrique qu’ailleurs ?

Le continent peut-il vaincre les inégalités et devenir le champion de l’ère COVID ? L’art serait-il une solution possible ? L’engouement de l’art dit africain dynamise les galeries, les foires ou les salles de vente. Cette vitalité culturelle peut-elle être salvatrice pour l’économie du continent ? Le soft power est-il aussi utile en Afrique qu’ailleurs ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une discussion enregistrée en mars 2021.

Publicité

Alioune Paloma Sall sociologue, directeur exécutif de l’Institut des futurs africains à Pretoria 

Kako Nubukpo, économiste, ancien ministre togolais de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques 

Modération : Olivia Anani, directrice du département Afrique de la maison PIASA.

À réécouter : La résilience des économies locales en Afrique

À réécouter : Alain Mabanckou : "La définition de l'Afrique a longtemps été unilatérale"