Publicité

Put... de gros mots !

Par

Les Gros Mots. Affiche réalisée par les Editions Aencrages & Co avec presse typographique ancienne : en lettres de bois.
Les Gros Mots. Affiche réalisée par les Editions Aencrages & Co avec presse typographique ancienne : en lettres de bois.

Un documentaire télé en parlait il y a peu et elle aura un nouveau dictionnaire cette semaine. En s'adressant plus à l'émotion qu'à la raison, la langue des gros mots incarne, comme la poésie, un registre de langue à la marge. Décrétés "infréquentables", ils constituent pourtant, depuis la Rome Antique, un lexique vital à toute l'humanité. Deux auteurs ont sélectionné et rassemblé un spicilège de gros mots d'aujourd'hui et du XVIIIe siècle, dans deux livres parus en ce maugrebleu de printemps dégueulbique !
Les Gros Mots. Affiche réalisée par les Editions Aencrages & Co avec presse typographique ancienne : en lettres de bois. © Editions Aencrages & Co.

Provoqués par les émotions que nous vivons, les insultes, gros mots et jurons font partie de notre quotidien.

Publicité

Dans son "Petit livre des gros mots, insultes, injures et autres noms d'oiseaux" ,** Gilles Guilleron** ,** professeur agrégé de lettres modernes à l'université de Lorient** , s'intéresse à ce langage de transgression. Véhiculés par une tradition orale très vivace, ils expriment, à l'instar de la poésie, l'émotion verbale. Avec aujourd'hui, "une époque extrêmement policée " (29/06) :

Écouter

1 min

Les gros mots déclenchent un écart avec les conventions : ils ont un pouvoir déstabilisant. En réaction à une situation incongrue, anormale ou inhabiltuelle, ils servent à exprimer l'agressivité ou l'humour. Et selon Gilles Guilleron , pour une littérature de référence qui en fait peu usage, les auteurs du XXe siècle qui manient le mieux les vertus antagonistes de ce langage sont Michel Audiard, Frédéric Dard et Louis-Ferdinand Céline :

Écouter

2 min

Les Tontons flingueurs , réalisé par Georges Lautner en 1963, avec les dialogues de Michel Audiard représente une réserve de gros mots assez jubilatoire ! Extrait :

Jurer libère
Les gros mots ont une utilité : traduire une situation où il y a de la tension. Jurer "libère" ainsi d'une douleur ou d'un état de stress.

Pour Gilles Guilleron , gros mots, injures et jurons sont au centre des relations humaines. Il les considère même comme "une preuve de civilisation " :

Écouter

1 min

Insultes, gros mots et jurons sont des marqueurs linguistiques qui servent dans des cas bien différents sans distinguer les classes sociales, mais avec un registre courant et un registre soutenu.

Les hommes politiques sont par exemple loin de faire exception et en usent depuis la Rome Antique. Gilles Guilleron estime qu'ils sont "un flagrant-délit d'humanité " :

Écouter

2 min

"Putain !" est une authentique injure de la langue française : utilisée depuis le XIe siècle, elle n'a pas changé !

Catherine Guennec est collectionneuse de gros mots anciens. Elle a "traqué" insultes et jurons des XVIe au XVIIIe siècle, pour les regrouper dans son livre "Espèce de Savon à Culotte...et autres injures d'antan" . L'idée de cet ouvrage unique lui est venue en découvrant l'injure "coeur de citrouille fracassé dans la neige" qui lui a rappelé un "Haiku japonnais, une forme poétique très codifiée". Ecoutez ses insultes d'époque préférées :

Écouter

2 min

Les recherches de Catherine Guennec l'ont souvent portée vers les écrits de Jean-Joseph Vadé. Surnommé "le Corneille des ruisseaux ", il incarne la "littérature poissarde", un genre qui amusait beaucoup dans les salons au XVIIIe siècle :

Écouter

1 min

Les gros mots de la BD.
Les gros mots de la BD.

Salvatrice et choquante, la gamme des gros mots s'est construite sur les plus grands tabous sexuels et naturels de nos sociétés.

Au delà de la vulgarité, l'utilisation de ce lexique sulfureux est nécessaire : il revêt une fonction "d'antidote", comme un remède à l'agressivité et un exutoire à la colère...

Qui n'a pas savouré ceux du capitaine Haddock : "Bachi-Bouzouk", "bougre d’extrait de cornichon" ou "concentré de moules à gaufres" !

Apostrophes du 2 janvier 1976.

La célèbre émission de Bernard Pivot, consacrée aux gros mots.

Les gros mots stressent le cerveau. Slate.fr

Paru le 1er août 2011.