​Le mouvement QAnon est-il vraiment populaire ?

Publicité

QAnon est-il un vrai mouvement populaire ?

Par

Qui sont vraiment les QAnon, militants complotistes pro-Trump ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

Ils pensent que Donald Trump est la cible d'un complot au sein de l’État américain, les démocrates seraient derrière tout ça et s'occuperaient aussi d'un réseau pédophile. Ce complot, c'est QAnon qui est en à l'origine. 

Ce mouvement complotiste gagne du terrain : il s'immisce dans la campagne électorale américaine et dans les manifestations anti-masques européennes. 

Publicité

Actuellement, il y a 11 groupes de plus de 10 000 adeptes de la rumeur QAnon sur Facebook. Parmi ces 11 groupes, trois sont francophones. 

Pour répondre à nos questions sur le mouvement QAnon, nous avons interrogé Tristan Mendès France, maître de conférences associé à l'Université de Paris, spécialisé dans les cultures numériques et qui collabore à l'Observatoire du conspirationnisme. 

QAnon est-il un vrai mouvement populaire ?

Tristan Mendès France : "Le mouvement QAnon est un mouvement effectivement populaire, notamment aux États-Unis, dont la base est essentiellement les électeurs de Trump, mais cela touche aussi d'autres statuts, d'autres niveaux sociaux, des personnes plus éduquées et notamment un peu partout autour de la planète. Le mouvement QAnon est un mouvement composite qui croit en un complot du district de l'État profond américain, contre Trump essentiellement, et c'est tout un aréopage de croyances qui viennent s'agréger autour de ça. Et c'est fondamentalement complotiste." 

D’où part ce mouvement ?

Tristan Mendès France : "Le mouvement QAnon a commencé à apparaître aux États-Unis à partir de la publication en 2017 de certains messages assez cryptiques et mystérieux sur le forum 4chan signés par un individu qui se prénomme Q. L'un des éléments centraux de cette croyance QAnon gravite autour de l'idée qu'il y aurait un complot international d'une élite mondialiste, pédophile et satanique qui à la fois, consommerait des enfants et en ferait le trafic. C'est un peu le noyau de cette croyance ; viennent s'agréger autour de ça d'autres délires complotistes absolument délirants." 

Qui sont les membres du mouvement QAnon ?

Tristan Mendès France : "Il n'y a pas de profil type de personnes qui tombent dans ce délire QAnon. On a une base assez populaire américaine, mais très vite, on voit que des personnes assez éduquées peuvent commencer aussi à relayer des délires QAnon, des personnes qui ont un niveau d'études significatif. Donc malheureusement, il n'y a pas de profil type. Tout le monde peut tomber dedans." 

Qu’est-ce qui motive leur adhésion ?

Tristan Mendès France : "Le mouvement QAnon a vraiment gagné en visibilité et s'est popularisé notamment au moment du coronavirus, qui a véritablement accéléré sa visibilité. Mais la porte d'entrée de ce mouvement réside essentiellement dans la lutte contre la pédophilie. C'est à travers cette porte-là, ce cheval de Troie, que, précisément, pas mal de gens basculent de la défense de la petite enfance au délire QAnon le plus exalté. Le mouvement QAnon a ceci de particulier, qu'il crée véritablement un univers parallèle, un univers alternatif et du moment qu'on bascule dans cet univers alternatif on ouvre les portes à toutes les conspirations, tout devient absolument possible, des Illuminati à, pourquoi pas, des délires sur les vaccins. Donc, c'est vraiment une matrice assez inquiétante qui a une capacité de se répandre bien au-delà du cœur nucléaire dans lequel il est né."

Comment QAnon est arrivé en Europe ?

Tristan Mendès France : "Ce qui est assez surprenant avec ce mouvement, c'est qu'il a un terreau culturel proprement américain. Il gravite autour de la figure de Trump, qui est le sauveur, mais qu'il essaime un peu partout autour de la planète et notamment en Europe, essentiellement à travers les mouvances d'extrême droite d'ailleurs, qui apprécient beaucoup Trump, qui l’agrègent et qui l’intègrent. Mais ce mouvement va aussi contaminer d'autres mouvances complotistes européennes, des mouvances qui ont un lien parfois avec la santé alternative, le bien-être. Les QAnon ne se limitent pas, évidemment, à cette mouvance uniquement de l'extrême droite au niveau européen. On le voit apparaître dans différentes sphères et de façon assez surprenante, on parle aussi de QAnon pastel pour les QAnon qui commencent à faire leur propagande sur Instagram à travers des influenceuses à la fois mode, bien-être, yoga. Il y a vraiment différentes passerelles qui permettent à cette mouvance de se répandre même au niveau européen."

Quelles sont ses intentions ?

Tristan Mendès France : "Ce qui est assez extraordinaire avec ce mouvement, c'est qu'au-delà des quelques idées fondamentales qu'ils relayent sur la pédophilie et sur ce complot du “deep state”, de l'État profond américain, viennent en fait s'agréger d'autres théories complotistes et c'est une véritable éponge à théories complotistes. Aujourd'hui, le mouvement QAnon agrège à lui un nombre faramineux de croyances entre les anti-masques, les anti-vaccins, les anti-5G, les Illuminati. Bref, tout cela vient se mélanger dans une soupe complotiste assez déroutante." 

QAnon a-t-il un réel poids dans les sphères politiques ?

Tristan Mendès France : "Ce qui est assez déroutant et inquiétant avec le mouvement QAnon, c'est qu'il est en train de pénétrer le Parti républicain américain. On a plus de 80 candidats au Congrès aujourd'hui qui croient au délire QAnon. Donc, ce mouvement commence à avoir une force politique significative et particulièrement inquiétante aux Etats-Unis. Pour ce qui est de l'Europe, le principal relais politique de cette mouvance repose plutôt sur ce que l'on appelle les fachosphères ou les extrêmes droites dans les différents pays européens. Ce sont eux qui sont les principaux vecteurs de cette mouvance. Donc, il y a une petite inquiétude aussi que cette politisation commence à prendre souche, effectivement aussi en Europe."

Comment lutter contre ces théories complotistes ?

Tristan Mendès France : "Ce qui est assez inquiétant avec le mouvement QAnon c’est qu'il a quelque chose qui relève vraiment d'un mouvement sectaire. À partir du moment où quelqu'un bascule dans ces théories QAnon, il est très, très difficile de l'en extraire. Il y a énormément de témoignages de QAnon aux États-Unis, qui se sont froissés avec leur famille, qui ont perdu leur job, leur copine. C'est assez difficile de les en sortir. L'important, c'est d'essayer d'empêcher que ceux qui n'y sont pas déjà, rentre dedans." 

Écoutez et abonnez-vous au podcast

Les Idées claires, c'est aussi une version à écouter d'une dizaine de minutes. À découvrir ici-même ou en vous abonnant pour ne pas rater un épisode.

QAnon, mouvement populaire ?

9 min

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS.

Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous ic