Publicité

Qu'est-ce que l'amour ?

Par
Qu'est-ce que l'amour ?
Qu'est-ce que l'amour ?
© Getty - Carina König / EyeEm

Est-ce une passion ou des actions ? Est-ce un état ou une disposition, celle d’un sujet, l’amoureux ? Ou est-ce une relation entre deux sujets, les amants ? Ainsi l’amour n’est ni l’amitié, ni le désir, ni la passion. C’est la fusion improbable de ces tendances opposées.

L’amour a inspiré les chants les plus déchirants, les meilleurs romans et les pires, des comédies irrésistibles, des tragédies bouleversantes. Il est possible d’y ajouter quelques considérations philosophiques. Des préliminaires, seulement. Non à l’amour (le philosophe n’a là-dessus aucune expertise), mais à son concept (c’est son domaine, dit-on). L’amour n’est ni l’amitié, ni le désir, ni la passion. C’est la fusion improbable de ces tendances opposées. Car les composantes de l’amour ne jouent pas collectif, tel est le drame, et la grandeur, de l’amour. C’est parce qu’il est de nature hétérogène, donc instable, qu’il est le moteur tout-puissant de tant d’histoires, grandioses ou banales, dans les littératures universelles et dans nos vies ordinaires.

L’amour est-il un concept ?

Publicité

Le concept paraît ambigu, l’amour se dit en effet en plusieurs sens : amour humain, amour divin, amour paternel, amour maternel, amour de l’andouillette…, et de ces différents sens découlent quelques problèmes considérés souvent comme préalables à toutes analyses. Par exemple, est-ce qu’ils relèvent d’une même catégorie, l’un est-il plus vrai, plus originaire que l’autre…

L’amour est-il une ruse de la Nature pour nous faire réaliser ses desseins ?

Il y aurait un continuum naturel entre les deux pôles supposés de l’amour humain : la tension érotique vers autrui, avec tout son cortège de sentiments, d’affects, d’actions, de paroles, et le souci pour le petit dépendant, avec lui aussi tout son cortège de sentiments, d’affects… Ainsi là encore, toute définition de l’amour, de l’amour au sens étroit, devrait commencer par le situer dans un genre plus large.

Écoutons Oscar Wilde pour qui "Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant." 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence du cycle "Les lundis de la philosophie", enregistrée en 2016.

Francis Wolff, philosophe, professeur de philosophie à l'ENS, ancien directeur-adjoint de l'École (2000-2004) et de son département de philosophie (2004-2007).

En savoir plus : L'amour
29 min