Publicité

Quand imaginaires et plaisirs féministes se libèrent

Par
Quand imaginaires et plaisirs féministes se libèrent
Quand imaginaires et plaisirs féministes se libèrent
© Getty - Arman Zhenikeyev

Le corps des femmes portent des enjeux sociaux et politiques. En quoi est-il un outil de transgression, de déconstruction des stéréotypes, d’émancipation et de contestation ?

Depuis les années soixante et soixante-dix, les discours féministes ont mis en exergue le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Les revendications pour le droit à la contraception et à l'avortement visaient déjà à affranchir le corps des femmes de son lien obligatoire à la maternité. 

Le corps des femmes renvoie à l’immanence. Les menstruations, la ménopause et la maternité ont des impacts sociaux et psychiques sur le rapport à soi, sur les imaginaires. Ces états et ces phénomènes physiologiques font intérioriser un rapport d’infériorité chez les femmes. L’enjeu pour les mouvements féministes est de déconstruire ce rapport entretenu par les femmes.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une rencontre enregistrée en mars 2021.

Elvire Duvelle-Charles, journaliste, réalisatrice et activiste féministe

Fania Noël, essayiste, militante afro-féministe

Elise Thiébaut, autrice de Ceci est mon sang

Charlotte Bienaimé, productrice du podcast "Un podcast à soi"

Retrouvez sur notre webmagazine Balises notre dossier "La féminisme a de l'avenir".        

À réécouter : Phénoménologie des seins