Publicité

Quand l'aviateur Train s'écrasait sur le ministre de la Guerre

Par
L'Illustration n°3561. Le Monoplan Train, entouré des cuirassiers après le crash
L'Illustration n°3561. Le Monoplan Train, entouré des cuirassiers après le crash
- Léo Lefebvre

1956. S’appeler "Train" et tuer malencontreusement, aux commandes de son avion, le ministre de la guerre, ça ne s'invente pas. C’est pourtant ce qui est arrivé sur le terrain d’aviation d’Issy-les-Moulineaux, le 21 mai 1911, jour du départ de la course aérienne Paris-Madrid.

Louis-Emile Train est le cinquième concurrent à se présenter au départ. Il décolle mais, ne parvenant pas à prendre de la hauteur, il tente un atterrissage d’urgence. Il  évite le peloton de cuirassés qui se trouve sur la piste... mais pas le petit groupe de personnalités qu’il masquait. Maurice Berteaux, ministre de la Guerre est grièvement blessé à la tête et l’un de ses bras est sectionné par l’hélice du monoplan. D’autres officiels seront blessés mais seul le ministre de la Guerre succombera à ses blessures. On organisera en son honneur des funérailles nationales.

Un homme a interrogé l'aviateur le jour même de la catastrophe. Ecoutez celui qui a recueilli son témoignage bouleversant juste après le fatal accident, dans l'émission Soyez témoin , diffusé le 1er janvier 1956 sur la Chaîne Parisienne :

Publicité

Soyez témoin 1956

2 min

Revivez la première course aérienne Paris - Madrid en 1911 en écoutant l'intégralité de l'émission avec des témoins de l'époque.

Intégrale Soyez témoin

43 min

Archive INA - Radio France