Publicité

Quand la psychiatrie aimait griller votre cerveau

Par
"Vol au-dessus d'un nid de coucou" de Miloš Forman
"Vol au-dessus d'un nid de coucou" de Miloš Forman
- United Artists

C’est à partir du XIXe siècle que la psychiatrie s’est vraiment développée et a mis au point ses premiers traitements, dont les fameux électroconvulsivothérapie ou encore électrochocs. Une technique utilisée à ses débuts, plus pour punir les malades que pour les soigner.

Pour parler des traitements en psychiatrie, il faut d’abord rappeler que la discipline ne se développe réellement qu’au XIXe siècle, après la Révolution française. Avant cela, les fous – comme on les appelait – étaient incompris et bien souvent enfermés voire enchaînés. Divers moyens étaient mis en oeuvre pour tenter de les ramener à la raison : la prière, les incantations magiques, les saignées, les lavements, les douches froides, et d’autres pratiques plus proches de la torture que du soin.

Après la révolution, les choses changent progressivement. Les asiles de fous se transforment en hôpitaux psychiatriques, et à la fin du XIXe siècle, on voit apparaitre les premières psychothérapies : une manière de soigner les maladies mentales qui passe par la parole, la réflexion et l’échange.

Publicité

Du côté de la pharmacie, on a d’abord essayé d’utiliser diverses drogues comme le LSD, mais les résultats n’étaient pas concluants. Il faut attendre les années 50 pour voir apparaitre les premiers médicaments psychotropes : les neuroleptiques, les antidépresseurs et les benzodiazépines. Voici un nouveau moyen de calmer les hallucinations, les idées noires et les angoisses qui, utilisés en compléments d’une psychothérapie, vont changer la vie des malades.

Malheureusement parfois, cela ne suffit pas. Alors il arrive qu’on utilise un vieux traitement : la sismothérapie. Ce nom ne vous dit probablement rien mais vous le connaissez. On l’appelle aussi électroconvulsivothérapie ou encore électrochocs. Vous avez peut-être en tête les images de "Vol au-dessus d’un nid de coucou". Ce film raconte comment la technique a pu être utilisée à ses débuts, plus pour punir les malades que pour les soigner. C’est vrai que faire passer du courant électrique dans le cerveau d’une personne pour la soigner, ça peut paraitre étrange. D’autant plus que ça a pour effet secondaire de provoquer une crise d’épilepsie assez impressionnante. 

Mais l’électroconvulsivothérapie a évolué. De nos jours on s’en sert pour soigner plusieurs maladies et notamment en cas de dépression sévère.

L’histoire de la psychiatrie

3 min

Une chronique de WhyDoc, enregistrée en février 2018, produite par le Labo des savoirs.

Retrouvez l'intégralité de la chronique.

35 min