Quand le documentaire va à l'école

Publicité

Quand le documentaire va à l'école

Par

Ce 23 mars 2015 grève à Radio France. Menace de pertes d'emploi, dérive de travaux qui depuis des années entravent le travail des équipes et engloutissent de gros pans de trésorerie, contrat d'objectifs et de moyens toujours pas rendu public, rumeurs d’altération des deux orchestres... les salariés sont inquiets.

En raison d’un appel à la grève par plusieurs organisations syndicales portant sur les difficultés budgétaires et la défense de l’emploi à Radio France, nous ne sommes pas en mesure de diffuser l'intégralité de nos programmes habituels. Nous vous prions de nous en excuser. A l’extérieur de la maison ronde la vie continue et Agathe Le Taillandier était à Paris dans les locaux de la Cité Universitaire pour défendre la place du documentaire à l'école.

Publicité
Décor en jeu
Décor en jeu

Shakespeare au collège ... et à l’université !

Jeunesse(s) de Shakespeare : tel était l’intitulé du congrès organisé par la société française de Shakespeare à la Cité Universitaire du jeudi 19 au samedi 21 mars. Un événement d’érudits rassemblant les quelques pontes fanatiques du dramaturge, une poignée de professeurs et des passionnés de tous bords. Un colloque donc, avec sa dose de spécialistes pointilleux. C’est au cœur de cette programmation que j’ai eu le plaisir de partager mon expérience de documentariste pour « Sur les docks ». Micro en main, j’ai diffusé plusieurs extraits de mon documentaire radiophonique « Shakespeare au collège ou l’adolescence du genre » et proposé à mes auditeurs une balade sonore et narrative. J’ai ainsi pu faire revivre avec émotion les personnages principaux de mon documentaire et raconté avec distance leurs tâtonnements shakespeariens. J’ai pu aussi revendiquer avec ferveur la popularité de Shakespeare et que oui, des adolescents de la Courneuve peuvent s’emparer avec force et passion de la comédie légère *Comme il vous plaira * et faire de la scène un lieu du dévoilement.

Répétition
Répétition

Car rien de plus efficace que le détour étrange d’une langue presque inconnue pour parler de sujets les plus contemporains. Rien de plus fort que les mille masques shakespeariens pour partir à la découverte de son propre visage ! Dans le public, les questions ont fusé et m’ont permis de partager les coulisses de la réalisation d’un documentaire et les joies du micro. Comment libérer la parole des adolescents en entretiens ? Comment conserver la fraicheur des improvisations et comment donner à « voir » par le son les bouleversements de chacun ? Mais Shakespeare est-il finalement le personnage principal de ce documentaire ?

Le salut final
Le salut final

Un public enthousiaste, le sourire aux lèvres à l’écoute de chaque extrait sonore qui, je l’espère, est sorti plus convaincu encore de la nécessité de l’expérience artistique à l’école !