Publicité

Quand les déchets deviennent des routes

Par
Bas Emmen, Unsplash
Bas Emmen, Unsplash
- Bas Emmen

Comment sont valorisés les mâchefers ? Ces résidus obtenus lors de l’incinération des ordures ménagères sont questionnés pour leur toxicité.

L’incinération produit des fumées (gaz acide, poussière, dioxine…) et des cendres appelées mâchefers qui sont réutilisés comme matériaux pour les sous-couches routières ou comme remblais de voirie. Ce mélange de métaux, de verre, de silice, d’alumine, de calcaire et de chaux a pour partie un potentiel polluant. Leur utilisation se fait après analyse chimique et classification (valorisable, valorisable après maturation, stockable).  Suite au Grenelle de l’environnement de 2012, le ministère de l’Ecologie a revu les réglementations sur la valorisation du mâchefer comme matériau de construction des routes.   

Les tendances sont actuellement à la diminution des déchets acheminés dans les incinérateurs. En effet, les agglomérations constatent une baisse du volume des ordures ménagères. Notamment en raison de la hausse de fréquentation des déchetteries, des vides-greniers et par une consommation « raisonnée » des ménages français.

Publicité

Zéro déchet : pourquoi pas moi ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Rencontre enregistrée en novembre 2018

Anne Le Guenniou, Zero Waste France

Margaux Calon, Zero Waste France

Odile Podpovitny, Zero Waste France

Tristan Duhamel, Zero Waste France

En savoir plus : Les illusions de l'incinération