Publicité

Quand les morts consolent les vivants

Par
Quand les morts inquiètent le rationnel
Quand les morts inquiètent le rationnel
© Getty - Cat Lane Photographer

Bien plus nombreuses qu’on a pu le croire sont les personnes qui entretiennent des relations avec leurs défunts. Leur témoignage montre que, loin de s'opposer à la rationalité, elles ne cessent en fait de négocier avec elle, de l’interroger et de la redéfinir.

Quand les morts inquiètent le rationnel... et font de nous des fabricateurs de récits.

Ce qui nous importe, et pour le remettre en question, c’est ce contraste entre rationnel et irrationnel qui me semble bien trop rapide et bien trop dichotomique. Les choses ne sont pas aussi simples, ni d’ailleurs aussi inintéressantes. Bien au contraire...

Publicité

La philosophe Vinciane Despret s’est laissé instruire par les manières d’être qu’explorent les morts et les vivants, ensemble ; elle a appris de la façon dont les vivants qu’elle a croisés se rendent capables d’accueillir la présence des défunts. Chemin faisant, elle montre comment échapper au dilemme entre "cela relève de l’imagination" et "c’est tout simplement vrai et réel". Depuis un certain temps les morts s’étaient faits discrets, perdant toute visibilité. Aujourd’hui, il se pourrait que les choses changent et que les morts deviennent plus actifs. Ils réclament, proposent leur aide, soutiennent ou consolent…

Une conférence enregistrée en avril 2017.

Vinciane Despret, philosophe et psychologue, département de philosophie de l’université de Liège, Belgique.

59 min