Publicité

Quand Michel-Ange commence à peindre le plafond de la Chapelle Sixtine

Par
"La création d'Adam", Détail d'une voute de la chapelle Sixtine, Fresque de Michel Ange
"La création d'Adam", Détail d'une voute de la chapelle Sixtine, Fresque de Michel Ange
© AFP - Michel-Ange

Du fameux plafond de la Chapelle Sixtine, que savons-nous ? Dans une causerie de 1952, l'écrivain René Huyghe revenait sur cette entreprise, commandée par le pape Jules II, et que Michel-Ange a commencé à peindre en 1508.

C'était le 10 mai 1508 : Michel-Ange commençait à peindre le plafond de la chapelle Sixtine. En octobre 1952, dans l'Heure de culture française, l'écrivain René Huyghe évoquait cette entreprise artistique commandée par le pape Jules II :

Michel-Ange et la chapelle Sixtine (Heure de Culture française, 10.10.1952)

7 min

Durée : 7'52 • Archive INA - Radio France

Publicité

Si le pape Jules II avait déjà fait appel à Michel-Ange pour son tombeau, il lui demande à présent de recouvrir le plafond de la Chapelle Sixtine de fresques :

Jules II réclame seulement l'exécution de 12 apôtres (...). Mais Michel-Ange transforme ici cette commande en un véritables peuples de figures. Farouche, il s'enferme pendant quatre ans, avec son broyeur de couleurs. Renvoyant tout collaborateur, leur fermant la porte, ne recevant de loin en loin que son terrible patron. Jules II grimpait aux échelles, harcelait son peintre pour hâter le travail.

Michel-Ange s'attela à cette oeuvre durant quatre ans, de 1508 à 1512. René Huyghe revient sur la posture du peintre et la rapidité de son travail :

Michel-Ange, exténué, la nuque déformée par l'attitude incommode qu'il devait adopter pour créer la voûte de ses créations, livre, à la fin de 1509, la moitié de cette oeuvre. A peine Rome est-elle accourue pour contempler l'entreprise inachevée, que Michel-Ange reprend son labeur. Il ne le terminera qu'à la Toussaint de 1512.

Cette oeuvre sera en définitivement terminée bien plus tard, en 1541 :

Le drame, déchaîné au plafond de la Sixtine, reste pourtant en suspend pendant 22 ans. Pendant longtemps, il attendra sa conclusion. (...) En 1534, Michel-Ange a regagné Rome, définitivement, car c'est à Rome qu'il mourra. Et sur l'ordre de Paul III, car les Papes se sont succédés, il couvre maintenant le grand mur du fond de la Chapelle. Il le couvre, d'avril 1536 à novembre 1541, de son jugement dernier.

Le jugement dernier : les anges sonnent les trompettes, détail de la fresque realisée par Michel-Ange, Chapelle Sixtine
Le jugement dernier : les anges sonnent les trompettes, détail de la fresque realisée par Michel-Ange, Chapelle Sixtine
© AFP - LEEMAGE