Publicité

Quelle loi face aux cyber-djihadistes ?

Par

Un homme de 26 ans, administrateur d’un site, a été arrêté en Normandie. Il devrait être mis en examen pour « apologie » et « provocation » au terrorisme sur Internet. C’est la toute première fois que la nouvelle législation visant à lutter contre les djihadistes virtuels est appliquée.

Sur la Toile, Romain L. est plus connu sous le nom d’Abou Siyad al-Normandy. Ce Normand de 26 ans, converti à l’Islam, gère depuis 2007 l’administration d’un site Internet, considéré comme une référence par de nombreux religieux radicaux. Mardi, Romain L. a été arrêté à son domicile par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Il aurait reconnu être l'administrateur du site et avoir diffusé la revue "Inspire", crée il y a trois ans par Al-Qaïda dans la Péninsule arabique. Les explications de Sarah Ghibaudo.

Publicité

Écouter

1 min

L’homme devrait être mis en examen pour « apologie » et « provocation » au terrorisme selon les termes de l’article 4 de la loi du 21 décembre 2012 relative à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme. Cette disposition, votée quelques mois après l’affaire Mohamed Merah, permet à la justice de poursuivre les individus qui font le djihad sur la toile, comme l’explique Caroline Ricros , dans le journal de 12h30 ce vendredi de Frédéric Métézeau .

Écouter

1 min

La législation doit donc permettre de traquer et de dissuader tous ceux qui font l’apologie de la Guerre sainte au nom de l’Islam. La loi du 21 décembre 2012 a prolongé jusqu'au 31 décembre 2015 le droit pour les services chargés de la lutte contre le terrorisme de contrôler les données techniques recueillies dans les communications électroniques ou lors de l'accès à l'internet. Mais pour Mathieu Guidère , professeur à l'Université Toulouse II-Le Mirail, la France aurait pu légiférer il y a déjà plusieurs années. Ce spécialiste du terrorisme islamiste répond aux questions d’Emmanuel Leclère .

Écouter

45 sec

Le traducteur français de la revue d'Al-Qaïda
D’après Mathieu Guidère , le cas de Romain L. est particulier. Pour lui, le jeune activiste n’aurait pas seulement diffusé la revue d'Al-Qaïda. Il en serait en fait le traducteur français officiel.

Écouter

1 min

Siège de la DCRI
Siège de la DCRI
© Maxppp - JEAN-BAPTISTE QUENTIN

La traque aux cyber-djihadistes passe aujourd’hui au premier plan dans la lutte contre le terrorisme. Plusieurs sites ont déjà été fermés en France et la DCRI dispose d’une cellule spécifique. Après l’arrestation de Romain L. le procureur de la République de Paris a rappelé, pour justifier l’action de la justice, les propos du chef d’Al-Qaïda :* « Nous livrons une bataille, et plus de la moitié de cette bataille se déroule sur la scène médiatique pour gagner les cœurs et les esprits de la communauté.»*

L’émergence de cette apologie en ligne a poussé de nombreuses personnes à s’engager, sur le terrain cette fois. Plus d’une centaine de Français seraient aujourd’hui en Syrie, aux côtés des combattants djihadistes. Cet été, le parcours de deux frères partis en Syrie a fait la Une. Ces Toulousains s’étaient convertis à l’islam. Le plus jeune, Jean-Daniel, âgé de 22 ans, est décédé mi-août lors d’un assaut face aux troupes de Bachar Al-Assad. C’est aussi via Internet et une vidéo de propagande qu’ils s’étaient faits connaître.

C'est encore la loi du 21 décembre 2012 qui peut permettre aux autorités de lutter contre ce phénomène. Elle a en effet modifié le code pénal en permettant de poursuivre les actes de terrorisme commis par des ressortissants français à l’étranger et les personnes ayant participé à des camps d’entraînement terroriste à l’étranger.

A écouter également : > Des djihadistes syriens...venus d'Europe, dans Le Choix de la rédaction
Valls : "La traque sur Internet doit être une priorité"

Patricia Tourancheau - Libération, 29 mai 2013

Un cyber-djihadisme grotesque ou dangereux ?

David Doucet - Les Inrockuptibles, 11 avril 2012

Inspire, la revue d'Al-Qaïda, veut faire école en France

Romain Mielcarek - Slate.fr, 17 avril 2013

"Les djihadistes aux yeux bleus" qui inquiètent tant l'Europe

Camille Polloni - Rue89, 3 août 2013

Syrie, terre d'accueil pour djihadistes français

Jacques Follorou - Le Monde, 25 mai 2013