Publicité

Qui fait la campagne de Bruno Le Maire ?

Par
Bruno Le Maire lors d'un meeting à Vesoul le 23 février 2016
Bruno Le Maire lors d'un meeting à Vesoul le 23 février 2016
© AFP - SEBASTIEN BOZON

Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite et du centre, avance dans cette campagne sous la bannière du "Renouveau". Qui sont les femmes et les hommes qui se cachent derrière l'énarque de 47 ans ?

Sébastien Lecornu - Le conseiller politique

Sébastien Lecornu, nouveau président du conseil général de l'Eure.
Sébastien Lecornu, nouveau président du conseil général de l'Eure.
© Radio France

C'est un jeune surdoué de la politique. Né en 1986, il est titulaire d’un master de droit public obtenu à l’université de Paris 2 Panthéon-Assas. A 30 ans, élu à la tête du Conseil Départemental de l’Eure, il est le plus jeune des présidents de départements français. Il a également remporté les élections municipales à Vernon en 2014, mais a démissionné en novembre 2015 en vertu de la règle du non-cumul des mandats défendu par son candidat. Très proche de Bruno Le Maire, il lui apporte son analyse politique et entretient le lien avec le terrain, les militants et les élus locaux. En contact quasi quotidien avec lui, il a entièrement relu le « contrat présidentiel » de plus de 1000 pages présenté à Sète les 17 et 18 septembre derniers...

Jérôme Grand d’Esnon - Le tacticien

Jérôme Grand d'Esnon, le tacticien (au centre)
Jérôme Grand d'Esnon, le tacticien (au centre)
© AFP - LIONEL BONAVENTURE

Jérôme Grand D'Esnon est un vieux briscard des campagnes chiraquiennes. En 1995 notamment, il faisait partie de l'équipe de Patrick Stéfanini, alors directeur de la campagne électorale de Jaques Chirac. Il rejoint Bruno Le Maire à la fin de l'année 2012. A cette époque, François Fillon et Jean-François Copé se livrent une lutte fratricide et dévastatrice pour la présidence de l'UMP. Jérôme Grand D'Esnon invite alors Bruno Le Maire à dîner et lui explique que "la droite n'a plus de chef et qu'un boulevard est en train de s'ouvrir pour un jeune politicien qui a de l'ambition". Les deux hommes décident alors de s'associer pour préparer l'élection présidentielle de 2017. Son mantra se résume en cette courte formule : "le terrain, le terrain, le terrain". Un terrain qu'il faut "labourer" sans relâche pour constituer un réseau suffisamment solide qui doit permettre de porter une candidature crédible. C'est ce qu'a fait Bruno Le Maire depuis 2012 avant d'être candidat, d'abord à la présidence de l'UMP face à Nicolas Sarkozy, puis à la primaire dite "de la droite et du centre". Depuis plusieurs mois, Jérôme Grand D'Esnon prédit, contrairement à de nombreux autres responsables politiques de droite, un effondrement de Nicolas Sarkozy dans les sondages (et pas d'Alain Juppé). "C'est Sarkozy, dit-il, que nous pouvons coiffer sur le poteau sur le thème du "renouveau""...

Publicité

Dimitri Lucas - Le porte parole

Bruno Le Maire et Dimitri Lucas
Bruno Le Maire et Dimitri Lucas
© Maxppp - WOSTOK PRESS

Il a d'abord gérer les relations avec la presse de Nicolas Sarkozy quand il était à l'Elysée avant de rallier Bruno Le Maire après la défaite en 2012. Aujourd'hui, Dimitri Lucas est l'homme à tout faire du candidat, gérant les relations presse et son agenda. Et il consacre à son emploi une énergie hors du commun, rappelant systématiquement les journalistes et passant des heures au téléphone à expliquer les stratégies et prises de position de celui qu'il surnomme affectueusement "BLM". Il est à ses côtés en permanence. Si Bruno Le Maire est quelque part, Dimitri Lucas n'est jamais très loin. Et les deux hommes entretiennent plus qu'une simple relation de travail. "Il y a entre eux du respect et de l'amitié" expliquent ceux qui les côtoient au quotidien...

Olivier Bouchery - Le coordinateur

Il a 32 ans et a entièrement supervisé la rédaction du projet présidentiel de Bruno Le Maire avec Sébastien Lecornu et Jérôme Grand d’Esnon. Ça fait bientôt deux ans qu'il s’est engagé à ses côtés. Auparavant, il était DRH dans une usine du groupe L'Oréal, dans la Somme. Il a cette autre particularité d’être un catholique engagé, le seul dans l’entourage de BLM. Il a notamment participé à l’organisation des Journées Mondiales de la Jeunesse de Cologne en 2005. C’est la députée d’Eure-et-Loir, Laure de la Raudière, qui a présenté Olivier Bouchery à Bruno Le Maire...

Lors du campus de Bruno Le Maire organisé à Sète les 17 et 18 septembre 2016, Olivier Bouchery a raconté son histoire à Stéphane Robert. Témoignage que nous vous avions proposé le 23 septembre dans Hashtag

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Laure de la Raudière - La conseillère 2.0

Députée d’Eure-Et-Loir, Laure De La Raudière est le tout premier soutien parlementaire à s’engager auprès de Bruno Le Maire dès 2012. Pour elle, la défaite de Nicolas Sarkozy doit être le point de départ d'un "renouveau" politique qui passe par un changement des pratiques mais aussi des personnes.

Laure De La Raudière, députée LR d’Eure-Et-Loir
Laure De La Raudière, députée LR d’Eure-Et-Loir
© Radio France - Stéphane Robert

Elle a un parcours atypique au sein de la classe politique française. Après avoir fait l'Ecole Normale Supérieure, elle décroche un diplôme d'ingénieur en chef des télécoms, entame une carrière de haut responsable chez France Telecom puis décide de créer sa propre entreprise, une start'up de "datamining", avant de se lancer en politique. Elle connait donc particulièrement bien le monde de l'entreprise et des nouvelles technologies et entend mettre cette expertise au service de l'action politique...

Stéphane Robert a interrogé Laure de la Raudière sur son histoire aux côtés de Bruno Le Maire

Laure de la Raudière

5 min

BONUS Laure de la Raudière invitée de France Culture le lundi 31 octobre 2016

Journal de 12h30 - Laure de la Raudière - 12h30 du lundi 31/10/2016

6 min

Damien Abad – Alain Chrétien – Franck Riester : Les trois mousquetaires

Damien Abad, député LR de l'Ain
Damien Abad, député LR de l'Ain
© AFP - AFP

Damien Abad a 36 ans. Il est député de la 5ème circonscription de l'Ain et il fait partie, avec Alain Chrétien, du groupe des "cadets-bourbons" à l'Assemblée Nationale qui compte sept députés trentenaires élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Depuis, Damien Abad a remporté les élections départementales dans le département de l'Ain et il en a été élu président. Il était auparavant député européen et s'était spécialisé en économie et sur les questions de politique industrielle...

Alain Chrétien, député-maire de Vesoul
Alain Chrétien, député-maire de Vesoul
© Maxppp - MAXPPP

Alain Chrétien a 41 ans. Et c'est chez lui, à Vesoul, ville où il est à la fois maire et député, que Bruno Le Maire a annoncé sa candidature et lancé sa campagne pour la primaire de la droite et du centre. Originaire de la Haute Saône, il a "hérité" politiquement du fief de l'ancien sénateur et secrétaire d'Etat à la Francophonie, Alain Joyandet. Membre lui aussi du groupe des "cadets-bourbons" à l'Assemblée Nationale, il s'est fait une spécialité des questions de défense, de développement durable et d'aménagement du territoire...

Franck Riester, maire de Coulommiers et député de Seine et Marne
Franck Riester, maire de Coulommiers et député de Seine et Marne
© AFP - AFP

Âgé de 42 ans, Franck Riester est maire de Coulommiers et député de la 5ème circonscription de Seine-et-Marne. En 2011, il assume publiquement son homosexualité en expliquant qu'elle "n'est pas un secret" et à l'Assemblée Nationale, il a été l'un des deux seuls parlementaires de l'UMP, avec Benoist Apparu, à soutenir le "mariage pour tous" de Christiane Taubira. Il s'intéresse notamment aux questions en lien avec le numérique et les nouvelles technologies et a été rapporteur des projets de loi Hadopi 1 et Hadopi 2. Par ailleurs, il est chef d'entreprise et dirige plusieurs concessions automobiles Peugeot...

Michel Barnier – La caution internationale

Michel Barnier
Michel Barnier
© Radio France - N. Lopès

L'ancien commissaire européen, ancien chef du Quai d'Orsay et actuel négociateur en chef pour le Brexit de la commission européenne, apparaît comme la caution internationale de Bruno Le Maire. Il a rallié le candidat à l’été 2015, après avoir été évincé par Nicolas Sarkozy au profit de Laurent Wauquiez pour prendre la tête de liste aux élections régionales en Rhône-Alpes-Auvergne. Il conseille Bruno Le Maire sur les questions européennes et internationales...

En suivant ce lien, l'intégralité de notre #Hashtag sur l'engagement politique