Publicité

Qui sont les déracinés toujours plus nombreux dans le monde ?

Par
Migrants afghans arrivant sur l'île de Lesbos, en Grèce, fin 2015
Migrants afghans arrivant sur l'île de Lesbos, en Grèce, fin 2015
© Reuters - Yannis Behrakis

65,3 millions de personnes ont dû quitter l’an dernier leur foyer ou leur pays en raison des guerres et des persécutions, selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés. Un nouveau record mondial lié au conflit syrien, mais pas seulement.

Le rapport du HCR publié ce lundi à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés (à lire en bas de page) révèle une carte de 2015 dans laquelle une personne sur 113 a le statut de demandeur d'asile, de déplacé ou de réfugié.

Les Syriens, les Afghans et les Somaliens représentent à eux seuls plus de la moitié du total des réfugiés pris en charge par l’agence onusienne l'an dernier. Avec 4,9 millions de personnes, les Syriens restent très largement les plus touchés. La majorité ayant été enregistrés en Turquie, qui apparaît comme le pays qui accueille le plus de réfugiés au monde, avant le Pakistan et le Liban. Le HCR évoque aussi le nouveau cas des Burundais, en fuite depuis la crise et les affrontements d'avril 2015. Écoutez les précisions de Marie-Pierre Vérot, dans le journal de 12h30 de Ludovic Piedtenu :

Publicité

Les visages des exils dans le monde en 2015, selon le HCR

2 min

Certains retours ont tout de même été observés en Afghanistan (61 400) ou en Somalie (32 300).

A écouter > Somalie. Quelles leçons tirer de la dislocation du pays ?

Détail des personnes déracinées dans le monde en 2015
Détail des personnes déracinées dans le monde en 2015
- HCR

Mais c'est en Colombie qu'a été recensé le plus grand nombre de personnes déplacées au sein d'un même pays : 6,9 millions, avant la Syrie (6,6 millions) et l’Iraq avec 4,4 millions.

Et la situation au Yémen continue également à se détériorer. En un an, près de 10% de sa population globale a dû fuir.

A écouter > La guerre civile au Yémen : vers un processus de paix ?

Réfugiés du Yémen dans un camp à Mogadiscio, en Somalie, en décembre 2015
Réfugiés du Yémen dans un camp à Mogadiscio, en Somalie, en décembre 2015
© Reuters - Feisal Omar

Un peu plus de la moitié des réfugiés dans le monde sont des enfants (51%). Et en 2015, près de 100 000 demandes d'asile dans les pays industrialisés concernaient d'ailleurs des enfants non accompagnés ou séparés de leur famille. Un chiffre inédit et trois fois supérieur à celui de 2014 !

A lire > L'asile pas à pas #1 : l'Ofpra prépare sa mission en Grèce

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A découvrir > Le monde se referme : la carte des murs aux frontières

24 personnes sont déracinées chaque minute

Les "tendances mondiales" établies par le HCR :

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.