Publicité

Record historique de votes blancs et nuls à la présidentielle

Par
Pour la première fois lors d'une élection présidentielle, le vote blanc a été distingué du vote nul, mais il n'est toujours pas reconnu comme un suffrage exprimé.
Pour la première fois lors d'une élection présidentielle, le vote blanc a été distingué du vote nul, mais il n'est toujours pas reconnu comme un suffrage exprimé.
© AFP - Mourad Allili / Citizenside

11,44% des votants ont déposé un bulletin blanc ou nul dans l’urne, selon les chiffres définitifs du ministère de l'Intérieur. Un record pour la Ve République qui peut s'expliquer par un fort "ni-ni", des sondages donnant un second tour joué d'avance et une colère politique grandissante.

Ils sont un peu plus de 4 millions de Français à avoir voté blanc ou nul ce dimanche soir, d'après les résultats définitifs fournis par le ministère de l'Intérieur. Trois millions de votes blancs et un de votes nuls environ. Soit au total 11,44% des votants, quand en moyenne, de 1965 à 2012, cette part s’établissait à 4,3%. Sans même parler du niveau record de l’abstention (25,3%).

Le politiste Jean-Yves Dormagen, de l'Université de Montpellier, répond aux questions de Stanislas Vasak.

Publicité

"On voit cette fois avec la progression des votes blancs et nuls une démarche politique très nette. Progression tout à fait impressionnante, inhabituelle. Venant d'électeurs qui se sont déplacés."

7 min

Cette progression est exceptionnelle par rapport au premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril dernier. 651 407 Français avaient alors voté blanc, soit 1,78% des suffrages. Et le vote nul avait lui représenté 0,77% des votants. En quinze jours, le score cumulé de ces deux choix a donc plus que quadruplé ! Alors que ce dimanche les mots clés "vote blanc" ou "comment voter blanc" arrivaient parmi les principales demandes sur les moteurs de recherche.

© Visactu

Le précédent record remonte à 1969, avec 6,4% de votes blancs et nuls. Deux fois moins qu'aujourd'hui ! Sans doute parce que la gauche avait été éliminée et que le second tour opposait le candidat gaulliste Georges Pompidou au candidat centriste Alain Poher. "Bonnet blanc et blanc bonnet", avait résumé à l'époque le Parti communiste.

Au premier tour, le score du vote blanc avait déjà devancé ceux notamment de Jean Lassalle et de Nicolas Dupont-Aignan. Avec une percée particulièrement marquée en Outre-mer. Mais plus du tout au second tour :

Record de votes blancs à la présidentielle 2017
Record de votes blancs à la présidentielle 2017
© Visactu

Quant au vote nul, il est passé au niveau national de 0,78% des votants au 1er tour, à 2,96% au second. Voici le détail des départements qui ont le plus voté nul :

© Visactu

Avant tout un rejet "total" des deux finalistes

D'après une enquête d'Ipsos-Sopra Steria*, 51% des électeurs prêts à voter blanc ou nul expliquent leur geste par un refus de choisir entre deux candidats qu’ils "rejettent totalement". On l'a vu par les slogans d'entre-deux-tours "Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron" ou "ni extrême droite ni extrême finance". Mais aussi par le hashtag à succès #SansMoiLe7Mai, qui s'est très vite distingué sur les réseaux sociaux au soir du 1er tour, grâce essentiellement à des soutiens de Jean-Luc Mélenchon. L'examen des résultats du second tour montre d'ailleurs que le vote blanc est surreprésenté dans les communes où le leader de "la France insoumise" était arrivé en tête au premier tour.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

39% des personnes interrogées par Ipsos-Sopra Steria considèrent que les deux finalistes ne correspondent pas à leurs idées, mais ne les rejettent pas.

Enfin, 10% d’entre eux ont opté pour un bulletin blanc ou nul en considérant que quel que soit leur vote, "cela ne servirait à rien, Emmanuel Macron battrait Marine Le Pen". Tous les sondages donnaient en effet la victoire à ce dernier.

- Ipsos Sopra Steria

*Sondage réalisé du 4 au 6 mai, auprès de 4 838 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par Internet et composé selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu, région, catégorie d’agglomération).

Et une demande de reconnaissance du vote blanc ?

7 prétendants à l'Elysée sur 11 proposaient la reconnaissance du vote blanc, mais pas les finalistes. Emmanuel Macron n'a pas pris position publiquement pendant la campagne ni avant. Et les partisans du vote blanc devront continuer à se battre, comme l'ont peut-être exprimé aussi une part des choix de ce dimanche soir. Stéphane Guyot, le président du mouvement "Le parti du vote blanc", envisage la pression de candidats aux législatives. Et il rappelle un récent sondage Ifop qui révélait que 40% des personnes interrogées auraient voté blanc au 1er tour s'il y avait reconnaissance de ce choix.

A LIRE Le vote blanc séduirait désormais 40% des Français (fin mars)

A ÉCOUTER Vote blanc, geste neutre ? (Les Nouvelles vagues, début avril)

Retrouvez ci-dessous les témoignages publiés pour notre récent "Hashtag" (enquête participative) au sujet du vote blanc.