La pièce de Benoît Solès sur Alan Turing a remporté 4 Molières lors de la 31e cérémonie.
La pièce de Benoît Solès sur Alan Turing a remporté 4 Molières lors de la 31e cérémonie.

Alan Turing, la réhabilitation du mathématicien qui décrypta le code nazi

Publicité

Réhabiliter par le théâtre Alan Turing, le mathématicien qui décrypta le code nazi

Par

Alan Turing, c’est ce mathématicien qui décrypta le code nazi Enigma durant la 2nde Guerre mondiale. Sa contribution à la victoire fut décisive, mais jamais reconnue à sa juste valeur, car Turing fut victime de l’homophobie de ses contemporains… Aujourd’hui, le cinéma et le théâtre le réhabilitent.

Alan Turing est un scientifique employé par les Britanniques durant la Seconde Guerre mondiale. Mathématicien de génie, il permit de casser le code de la machine de cryptage allemande Enigma. Sa contribution à la victoire des Alliés fut décisive mais il fut condamné à cause de son homosexualité.

Adaptée au cinéma puis au théâtre, la vie d’Alan Turing est depuis quelques années réhabilitée par la fiction. Le comédien français Benoît Solès est l’auteur d’une pièce à succès qui vient de remporter quatre Molières.

Publicité

Avant d’être interprété au théâtre, le scientifique a été joué au cinéma par Benedict Cumberbatch en 2014, dans Imitation Game.

Benoît Solès : "Il y a une volonté chez moi de pousser le curseur un peu à l’inverse de l’interprétation géniale de Benedict Cumberbatch, qui le joue avec une forme de réserve, très British d’ailleurs, de personnage assez inaccessible, assez mystérieux. 

Moi j’ai voulu un Turing beaucoup plus ouvert, beaucoup plus sympa et fou, assument plus aussi son homosexualité et montrant de façon plus visible ses troubles, son bégaiement, ses tics, une espèce d’autisme d’Asperger, que je ne cache pas."

Victime de l’homophobie de ses contemporains, Alan Turing demeure longtemps inconnu du public. Plus de 60 ans après sa mort, il est finalement réhabilité grâce au théâtre et au cinéma.

Benoît Solès : "Quand j’entends parler d’Alan Turing, il y a 10 ans, il n’est pas encore réhabilité, il n’y a pas eu le film. J’ai tout de suite deux idées. La première, c’est qu’il faut participer à sa réhabilitation. Je me dis que le théâtre peut y parvenir parce que c’est une espèce de héros absolu. 

J’ai aussi un instinct d’homme, plus intime, c’est que par ma vie, ma sensibilité, je me sens capable de le jouer. J’ai à peu près l’âge qu’il avait quand il est mort. Je me dis que n’étant ni génial, ni mathématicien, il y a un autre essentiel chez Turing auquel je peux me rattacher pour l’interpréter."

28 min