Réinventer le porno avec Olympe de G.

Publicité

Réinventer le porno avec Olympe de G.

Par

À mi-chemin entre érotisme et méditation, Voxxx est un podcast dédié à tous les plaisirs. Une proposition alternative et inclusive, où l'auditeur est invité “à se faire son propre film mental”.

À l’origine de Voxxx, il y avait l’idée de sortir la masturbation féminine du ghetto de la honte. Pour faire ça, on a décidé de rentrer par l’angle du bien-être et de la pleine conscience. C’est un peu comme la méditation guidée, mais avec la dimension de se reconnecter à son sexe et à sa sexualité", introduit Olympe de G., réalisatrice de porno féministe. 

Invitation au plaisir pour clitos audiophiles… Tu as mis tes écouteurs, installe toi bien… Je veux que tu sois à l’aise, je veux que tu puisses te détendre avec moi. Extrait sonore d'un épisode de Voxxx (Les Mains, par Lélé O)

Publicité

L'érotisme via l'audio

La réalisatrice de porno féministe, Olympe de G., réinvente l’érotisme en fictions sonores. Guide pour se masturber, scénarios coquins, exploration du désir, voici ce que propose Voxxx, son podcast co-créé avec Lélé O, camgirl. 

Olympe se détache du porno mainstream pour représenter tous les sexes, tous les fantasmes, toutes les pratiques. 

On invite les gens à se faire leur propre film mental et ça, c’est génial parce que c’est la chose la plus inclusive possible, on peut vraiment fantasmer exactement ce qu’on veut. On réduit au maximum la description physique et on la pousse à l’extrême, parce qu’on pratique une écriture non-genrée. Par exemple, pour les parties du corps, on va parler de poitrine, ça marche pour tous les genres. Au lieu de toujours renvoyer les pénis au fait de devenir durs et les vulves au fait de mouiller, on va faire un joyeux mélange de tout ça, parce qu’en fait, on a tous des érections et de la lubrification. Il y a vraiment cet exercice d’écrire pour un public le plus large possible", développe Olympe de G.. 

Une porte d’entrée à la découverte de son corps et de ses désirs. Le côté didactique entre érotisme et méditation transforme l’audio en support de fantasme et d’émancipation. 

On propose autre chose, c’est vraiment une proposition alternative. Le côté intime, il se recrée très facilement parce qu’on parle au creux de l’oreille des gens, c’est directement plus beaucoup intime que de regarder des gens qu’on connaît ni d’Eve ni d’Adam faire l’amour… Là il y a vraiment, dans ce qu’on fait pour Voxxx, quelqu’un s’adresse à toi et qui te parle dans les oreilles", résume la réalisatrice. 

Travail autour du son

Le son, dans les films pornographiques, est très présent. Mais il est matérialisé par les bruits de gémissements qui paraissent parfois faux ou excessifs. 

Les bruits de peau, de bouche, de frottement sont souvent oubliés, mis de côté alors qu’ils ont, eux aussi, un potentiel érotique. 

On s’est beaucoup inspiré de l’ASMR qui utilise aussi des micros binauraux. On allait chercher des sons de peau, de poil. Par exemple, on simulait les masturbations avec simplement les mains et des produits type huiles, crèmes, etc. Juste le souffle de la voix de la personne qui enregistre fait beaucoup… J’avais créé un épisode où on se servait du binaural qui commençait par un massage, puis un deuxième Arsène (personnage récurrent du podcast) arrivait pour masser les pieds, puis un troisième et un quatrième. C’était un massage sexuel, comme si l’auditrice était en lévitation et qu’il y avait des Arsène qui flottaient autour d’elle pour la masser partout", décrit Olympe de G..

Le son binaural étant spatialisé, il reproduit l’audition humaine et immerge l’auditeur dans une bulle de plaisir. 

3 min

C’est plus facile de lâcher prise. Rien que dans l’usage de l’audio, on peut avoir juste des écouteurs, on arrête d’être face à un écran. On se met où on veut, on écoute où on veut et ça favorise un vrai moment de détente, juste le fait de fermer les yeux et de se recentrer sur ses propres sensations", ajoute-t-elle.

L’équipe de Voxxx veut aussi mettre en avant des gens et des sexualités dont on ne parle pas souvent : des femmes opérées après un cancer du sein, des handicapés, des neuroatypiques, des corps en surpoids, des hommes avec des troubles de l’érection. 

Un lieu sûr où chacun peut explorer, à son rythme, son corps et son plaisir. 

58 min