Publicité

Remorquage du Joola. Mission 2. Stand By. Attendons instructions.

Par

La première mission qui se déroule du 27 septembre au 1er octobre ne parvient pas a remorquer le Joola comme nous l'explique le* compte rendu de mission* .

L’échec de la tentative de remorquage est en partie dû à l’absence de décision du pouvoir sénégalais. Une seconde mission est alors organisée.

Publicité
Remorquage 5
Remorquage 5
Remorquage 6
Remorquage 6
Remorquage 7
Remorquage 7

Cliquez ICI pour obtenir le compte rendu.

Lors d’un naufrage avec une épave dérivante, il s’agit d’éviter qu’elle devienne un danger pour la navigation maritime. Une première solution est le remorquage. Dans le cas du Joola, les difficultés techniques ont rendu cette option malaisée. L’autre choix est de couler le bâtiment sur des fonds au-delà des 40 mètres pour que l’épave soit préservée. Elle est alors hors des grands courants marins, à une température qui la conserve et hors de portée des pilleurs d’épaves.

Dans son malheur, le Joola n’a bénéficié d’aucune des 2 options. Il repose par une vingtaine de mètres de fond ce qui complique chaque jour un peu plus toute tentative de renflouement.