Publicité

René Char lit "Allégeance"

Par
René Char, vers 1940
René Char, vers 1940
© Getty - Keystone-France

Vidéo . En 1965, sur les ondes de France Culture, René Char lisait son poème "Allégeance", poème qui clôture le recueil "Fureur et mystère".

Publié en 1948, le poème "Allégeance" vient clôturer le recueil Fureur et mystère. René Char, "le plus marieur de mots" comme le surnomme l'écrivain Yves Berger, ne craint ni la concision de l'aphorisme ni le jeu sur les formes pour donner à entendre l'amour déçu. Il n'hésite pas à marier l'apparence de la prose avec le rythme de l'alexandrin. 

Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n'est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus ; qui au juste l'aima ? 

Publicité

A l'occasion de la 20ème édition du Printemps des Poètes, réécoutez le poète lire son poème : c'était le 3 mars 1965 sur les ondes de France Culture.