Publicité

REPRÉSENTATION(S) DU CORPS DES FEMMES

Edouard Manet, Olympia © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Edouard Manet, Olympia © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Nu ou déshabillé? Exhibé ou libéré? Choquant ou attirant? Support d’expression, médium artistique, arme de contestation, le corps des femmes n’est plus le corps objet d’hier. Quels sont les liens historiques et sociaux tissés entre la nudité et le féminisme? Quelle signification acquiert le corps dénudé dans l’espace public? Audacieux, ironique, impudique, à l’heure où les photos circulent partout dans le monde, ce corps mis à nu sert-il ou dessert-il la cause des femmes?

Edouard Manet, Olympia © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Corps féminin et art contemporain : un nouveau regard ?

Publicité

Les artistes du XXe siècle ont bousculé les codes de représentation du corps féminin.
Disloqué, géométrisé, déformé… qu’est-il devenu aujourd’hui ? Comment ce corps est-il traité, représenté, perçu ? Comment ces représentations nous racontent-elles notre époque ? Corps-objet ? Corps-support ? Corps au cœur du débat !

Avec ORLAN, artiste plasticienne, Anne Creissels, chercheure en art et performeure, Sabine Prokhoris, psychanalyste, et Jean-Marc Lachaud, professeur d'Esthétique à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Féminisme et nudité : un corps à corps historique ?

Nu ou déshabillé ? Exhibé ou libéré ? Choquant ou attirant ? Support d’expression, médium artistique, arme de contestation, le corps des femmes n’est plus le corps objet d’hier. Quels sont les liens historiques et sociaux tissés entre la nudité et le féminisme ? Quelle signification acquiert le corps dénudé dans l’espace public ? Audacieux, ironique, impudique, à l’heure où les photos circulent partout dans le monde, ce corps mis à nu sert-il ou dessert-il la cause des femmes ?

*Avec Emmanuelle de L’Ecotais, chargée des collections photographiques au musée d’art moderne de la Ville de Paris et commissaire de l’exposition Linder ; Geneviève Fraisse, philosophe, historienne de la pensée féministe, auteur de *Les excès du genre, concept, image, nudité , Editions Lignes, 2014 et Joseph Paris, réalisateur du documentaire Naked War. **

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Faut-il souffrir pour être belle ?

Corps parfaits ou corps en souffrance ? Jusqu’où allons-nous pour avoir un corps normé, attractif et désirable ? Quels stratagèmes utilisons-nous pour le transformer selon les diktats d’une société qui ne n’aime que la beauté et la jeunesse ? Les femmes sont-elles libres dans cette quête de perfection ? S’éloigner des canons de la beauté, est-ce là la vraie souffrance ? Aujourd’hui être belle est-ce un choix ou un devoir ?

Avec Noëlle Chatelet, philosophe et écrivain, Muriel Flis-Trèves, médecin psychiatre et psychanalyste, auteur de Les 100 mots de la maternité , (PUF, "Que sais-je ?", 2014) et Laury Thilleman, journaliste et Miss France 2011.

Aller plus loin...

Voir toutes les conférences de la Rmn-GP.

rmn-gp_logonoir.png
rmn-gp_logonoir.png