Publicité

Rétro-projections cinéphiles (Allen, Tarantino, Scorsese) analysé par Serge Chauvin

Par
theloushe_-_cinephile.jpg
theloushe_-_cinephile.jpg

Dans Minuit à Paris, Inglourious Basterds ou Hugo Cabret, Paris est moins un lieu qu’une mémoire fantasmée du cinéma : si l’espace n’y est que surface, image déjà constituée, c’est pour mieux creuser la profondeur d’un temps perdu ou rêvé, et construire des fables nostalgiques sur les puissances du film. Le détour par l’imaginaire permet à la fois de se consoler du réel et de réaffirmer le cinéma comme invention du temps. Serge Chauvin.

© Theloushe / Cinephile / Flickr

Serge Chauvin est maître de conférences en littérature et cinéma américains à l’université de Nanterre. Ses travaux portent notamment sur les rapports entre cinéma et romanesque, et sur le cinéma classique, ses formes, ses figures, ses fêlures.

Publicité

Ce Cours de cinéma a eu lieu le 25 mai 2012 dans le cadre du cycle "Paris vu par Hollywood" au Forum des images.