Publicité

Révolution, Gérard Fromanger et Edouard Philippe : la Session de rattrapage d'été

Par
Révolution, Gérard Fromanger et mariages forcés.
Révolution, Gérard Fromanger et mariages forcés.
-

Sélection. La grille d'été est arrivée. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

L'été avec France Culture, c'est un peu l'esprit de la Session de rattrapage : à l'antenne comme sur le site, on peut réécouter une sélection des meilleures émissions de l'année, qu'il s'agisse d'une semaine consacrée à l'Histoire de la Révolution française (La Fabrique de l'Histoire), des méditations métaphysiques de Descartes (Les Chemins de la Philosophie), ou l'héritage laissé par Frank Herbert (La Méthode scientifique), et bien d'autres. Mais l'été sur France Culture ne se fait pas sans nouveautés : alors échappez-vous au Festival d'Avignon ou aux Rencontres de Pétrarque ; écoutez des leçons, qu'elles soient de vie lors des Masterclasses de Lambert Wilson ou Jean Echenoz, ou de Vie Intérieure avec Christophe André ; ou encore n'hésitez pas à retomber en enfance le temps d'un conte lu à voix haute. Très bonnes écoutes. Pierre Ropert

LES SÉRIES D'ÉTÉ

Faut-il s’inquiéter pour l'avenir de la langue ?
Faut-il s’inquiéter pour l'avenir de la langue ?
© AFP - FILIPPO MONTEFORTE

Passeur de savoirs. Tzvetan Todorov se définissait lui-même comme un passeur : entre les langues, entre les cultures, entre les disciplines des sciences humaines. Un passeur de frontières, aussi, lui qui avait traversé le Rideau de fer séparant la Bulgarie communiste de la France. Penseur du structuralisme littéraire, il s'en était peu à peu éloigné, préférant "les valeurs à la forme", et n'avait jamais cessé de dénoncer les totalitarismes, dénonçant les "tentations du Bien", les "abus de la mémoire" autant que les oublis de l’Histoire. (Avoir raison avec Tzvetan Torodov, 5x30 min)

Estelle, disparue : l'enquête. Des armoires de dossiers, des dizaines de milliers de procès-verbaux : voilà en résumé le dossier "Estelle Mouzin" tel qu’il existe au sein de la Brigade Criminelle du Service régional de police judiciaire de Versailles. Quatorze ans après les faits, France Culture retourne à Guermantes, et éclaire, dans ce chapitre 2, les pistes suivies par les policiers lors de leur enquête. (Estelle disparue, 5x10 min)

Globish or not globish. Régis Debray poursuit son histoire des emprunts d'une culture à l'autre. Echanges culinaires, littéraires, bédéistiques ou encore linguistiques : cette semaine, il interrogeait par exemple l'anglicisation du Français. Un lieu commun, mais une erreur d’analyse, rectifie le linguiste Bernard Cerquiglini, qui raconte comment anglicismes et néologismes sont en réalité éphémères. La preuve ? De tous les mots puisés dans l’anglais par Proust pour l’écriture de À la recherche du temps perdu, “pas un n’a survécu”. Le Français, à l’inverse, a irrigué plus de quatre-vingt langues dans le monde. (France-Etats-Unis : un commerce équitable ?, 5x1h)

Qu'on leur coupe la tête. "La France de 2017 ressemble davantage à celle de 1788 qu’à celle des années 1960. Elle est redevenue un pays d’inégalités rigides. Il ne faut donc pas s’étonner que le lexique de la révolution revienne" a assuré le linguiste Jean-Claude Milner lors de la leçon inaugurale des Rencontres de Pétrarque. Chaque été à Montpellier, dans la cour où Pétrarque tomba amoureux de Laure, des intellectuels européens se réunissent pour débattre. En 2017, c'est la notion de "révolution" qui est à l'honneur. (Les Rencontres de Pétrarque, 5x1h)

Du côté d'Avignon. Comme chaque été, au Festival d'Avignon, France Culture réalise ses Fictions au Musée Calvet. Cette semaine, entre les déboires d'un humoriste et les chansons d'Yves Montand interprétées par Lambert Wilson, les Fictions font de la résistance, qu'il s'agisse de la résistance d'"Antigone" face à Créon, dans une version inédite de la pièce éponyme de Sophocle, ou de la résistance dans l'Italie de 1943, avec "Gloria" de Toni Negri. (Fictions, 5x1h)

PENDANT QUE VOUS N'ÉCOUTIEZ PAS...

Gérard Fromanger dans son atelier à Paris
Gérard Fromanger dans son atelier à Paris
© AFP - OLIVIER LABAN-MATTEI

Le pinceau et la caméra. Un jour, on fait dire au peintre Gérard Fromanger que Jean-Luc Godard souhaite le rencontrer. Il se rend chez le cinéaste, qui le reçoit dans sa chambre. Après un long silence, le cinéaste finit par demander : “Comment tu fais ça ?“ S’ensuit une liste de courses. Godard descend à la droguerie du coin, remonte avec le matériel, et les deux artistes s’essayent à un drapeau coulé de bleu-blanc-rouge : ce sera un célèbre Cinétract. Le lendemain, Fromanger rejoignait Godard pour faire du cinéma... A 78 ans, le peintre revient sur sa vie d’artiste. (Les Masterclasses, 59 min)

Mémoire du Crime. Trente ans après le procès, les archives du procès Barbie sont ouvertes comme le permet aujourd’hui la loi. De ce procès public à l’époque, beaucoup de choses sont déjà connues, si ce n’est le dossier de l’instruction, qui apporte un nouvel éclairage sur la personnalité du Gestapiste condamné à la prison à perpétuité, et mort en détention. Henri Rousso et Denis Salas, historien et magistrat, reviennent sur l’influence constructive des travaux d’historiens sur l’activité du pôle “Crime contre l’humanité” au parquet. (L'Invité des Matins d'été, 22 min)

Mariages forcés. Au dernier étage de l’arche de la Défense, à Paris, est exposée sur 1 200 m² une série de photos réalisée par Stephanie Sinclair : "Too young to wed" (Mariées trop jeunes). On y découvre 175 clichés de jeunes filles d’Afghanistan, du Yémen, d’Ethiopie, d’Inde et même des Etats-Unis, mettant au jour une réalité terrifiante sur le sort de jeunes filles mariées de force à des hommes beaucoup plus âgés. (L'Invité culture, 14 min)

Versailles, la représentation en majesté. "Le logement social a été inventé à Versailles" : voilà l’une des surprises glanées lors de cette visite hors des sentiers battus du plus célèbre château de France, géniale mise en scène du pouvoir royal où se pressaient les courtisans hier, les touristes aujourd’hui. (Le Génie des lieux, 29 min)

LA CITATION

Cette semaine, la citation est du premier ministre Edouard Philippe, venu discuter dans les Matins d’Été de son dernier ouvrage et de son rapport à la lecture, au moment où les dossiers tendent à remplacer Marguerite Yourcenar :

Quand vous fréquentez par les livres des personnalités alors même qu’elles sont mortes, vous avez le sentiment d’une relation qui s’installe, d’une conversation qui pourrait commencer à prendre place. [...] Ils deviennent des personnalités qui comptent.

La Session de rattrapage est terminée pour cette semaine. On vous laisse cependant avec une injonction : prenez soin de vos cerveaux (Les Discussions du soir, 44 min) ! Et pour cela un conseil : n'hésitez pas à écouter France Culture. Bon week-end !