Publicité

Robert Hooke et Isaac Newton : la pomme de la discorde

Par

En 1666, « annus mirabilis », Newton médite dans son verger de Woolsthorpe éclairé par un beau clair de lune. Il aurait vu tomber une pomme et ainsi serait née la théorie de la gravitation… qu’il ne publiera que vingt ans plus tard sur l’insistance de Halley. C’est la belle histoire que Newton s’est plu à raconter à la fin de sa vie. Faut-il lui accorder crédit ? La correspondance qu’il a échangée avec Hooke à la fin de l’année 1679 se révèle très instructive à cet égard, et permet de préciser quelles étaient les connaissances respectives de ces deux grands hommes de science cinq ans avant le début de la rédaction des Principia.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Conférence grand public destinée aux esprits curieux  !

Conférence organisée le 18 novembre 2014, par la Société Française de Physique et l'Université de Toulon. Animée par Monsieur Jean-Pierre Romagnan, Professeur à l’Université de Nice Sophia Antipolis.

Publicité