Publicité

Romeo: un robot au micro ~ J-3

Par

Romeo, le robot humanoïde d'Aldebaran
Romeo, le robot humanoïde d'Aldebaran
© Radio France - Rachel Huet

L'idée est née lors d'une discussion à bâtons rompus avec Marie Dalquié, attachée de production de Science publique. C'était il y a près d'un an. Arte rediffusait la saison 1 de Real Humans avant de dévoiler la saison 2. Nous parlions donc... de robots. De la place qu'ils pourraient prendre dans la société. Des problèmes posés dans la série. Pourrions-nous tomber amoureux d'un robot ?

Romeo, robot assistant
Romeo, robot assistant
© Radio France - Rachel Huet

Dans une radio, forcément, les discussions ont tendance à se traduire par... des projets d'émissions de radio. C'est Marie qui a lancé l'idée à laquelle je n'avais absolument pas pensé: "Et si nous invitions un robot ?" Jamais, je n'aurais osé imaginer... Mais non... Un robot au milieu des invités ! Et puis, comme toutes les grandes idées, celle-ci a fait son chemin. Il faudrait que... Si on trouvait... En admettant que... Encore faut-il que... Peu à peu, le conditionnel s'est estompé.

Publicité

Marie ne tenait plus vraiment en place. Je cherchais désespérément une façon de lui faire comprendre que ce n'était pas possible. Sans trouver de raisons vraiment convaincantes. Le piège se refermait...

"Bon d'accord, il faut essayer. Faire une enquête, contacter les Japonais, incontournables, voir avec les Français..." J'ai donné quelques pistes à Marie, pensant l'écueil Japonais insurmontable... Elle s'est lancée. Quelques mois plus tard, en pleine saison 2 de Real Humans, Marie arbore le visage de la victoire: "Honda présente la dernière version d'Asimo à Bruxelles. Nous sommes invités!"

J'y suis allé. Mais sans Marie, retenue par la radio. J'ai vu Asimo en vrai, même s'il était interdit de le toucher. Plus encore que sur les vidéos, la démonstration du robot de Honda ne peut laisser indifférent. L'humanité de ses mouvements laisse pantois et perplexe. Une machine peut donc, aujourd'hui, induire ce sentiment décrit, dans la littérature, comme celui de la "vallée de l'étrange", Un trouble, une inquiétude qui naît face à un robot qui ressemble trop à un humain alors que l'on sait bien qu'il ne s'agit que d'une machine. Une situation sub Real Humans...

A vous de juger sur cette vidéo:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le problème, c'est qu'Asimo tient plus du robot de cirque que d'un robot de compagnie. Autour de la table ronde d'une émission, il pourrait, certes, faire entendre le ronronnement strident de ses moteurs électriques, mais guère plus. Pas le niveau pour France Culture, donc. Par chance, Aldebaran Robotics, en France, travaille sur le robot Romeo qui, lui, parle et interagit avec les humains... Il se trouve que j'ai suivi le développement de ce projet depuis ses débuts.

En septembre 2014, la réflexion sur le Forum de France Culture "L'année vue par les sciences" donne une nouvelle perspective au projet d'une émission avec un robot invité. Pourquoi ne pas profiter de la scène du Grand Amphi de la Sorbonne pour donner un public à cette table ronde inédite ? En fait, grâce à une longue maturation, nous sommes alors psychologiquement prêts. France Culture est partant. Il reste à convaincre Aldebaran. Son directeur de la recherche, Rodolphe Gelin, est immédiatement enthousiaste.

Nous voici donc au pied du mur. Avec un lieu, un robot et une date, le 14 février... Il ne reste plus qu'à tout préparer pour le jour J. Un aperçu ? Un coup d'oeil ? Voici :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si vous voulez assister à la table ronde à laquelle participera Romeo ainsi qu'à toutes celles qui se dérouleront dans le Grand Amphi de la Sorbonne, le samedi 14 février entre 9h30 et 18h30, il faut faire vite.

Les inscriptions seront closes ce soir, 11 février, à minuit:

Entrée gratuite sur réservation : auditeurfranceculture@radiofrance.com / 01 56 40 10 57

Forum Sciences
Forum Sciences
© Radio France