Publicité

Rwanda : Entre oubli forcé, mémoire collective et réminiscences - Marie-Odile Godard

Par
rwanda.jpg
rwanda.jpg
- ENS

Deux saisons désormais au Rwanda : la saison du génocide ou saison du souvenir d’avril à juillet et la saison de l’oubli de juillet à mars. Ça c’est le rythme de la mémoire officielle, de la mémoire collective.

Durant 10 ans une mémoire juridique s’est développée, celle des Gacaca : mémoire retrouvée, mémoire refusée, mémoire de toute façon éruptive. C’est à travers l’expérience des groupes thérapeutiques post-gacaca d’Ibuka que nous tenterons de mesurer l’effet psychique des paroles historiques, judiciaires, culturelles, politiques sur les rescapés du génocide des Tutsi.

Marie-Odile Godard est psychologue, psychanalyste, maître de conférences en psychopathologie clinique à l’Université Picardie Jules Verne et chargée de missions au Rwanda pour Médecins du Monde et Ibuka de 2005 à 2014.

Publicité

Retrouvez toutes les conférences de l'ENS sur le site : Savoirs ENS

Catégorie : Rwanda 1994-2014 : récits, constructions mémorielles et écritures de l'histoire