Publicité

Savoirs de demain, Clara Schumann, open data et animaux bavards : la Session de rattrapage

Par
Identités, Clara Schumann et otarie
Identités, Clara Schumann et otarie
- Sébastien Jarry, Franz von Lenbach, Pierre Emmanuel Rastoin

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

>>> Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir par email chaque semaine

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Demain, à quoi ressembleront les savoirs ? Côté sciences et technologies, la recherche médicale aura peut-être fait sa révolution grâce aux modèles "bio-inspirés", et les vidéastes d'internet auront certainement investi de nouveaux médias et de nouvelles formes pour vulgariser leurs connaissances. Des connaissances que plus personne n'oubliera, car gageons que demain, notre mémoire ne flanchera plus ! Côté sociologie, les réflexions autour de l'identité, parfois troublées par l'héritage post-colonial, auront, on l'espère, enfin apaisé les esprits. Côté géographie, notre cartographie se sera sans doute remodelée, et côté spiritualité, nous aurons peut-être à nouveau tué Dieu... ou l'aurons ressuscité, allez savoir. Cette semaine, France Culture s'est plu à imaginer l'avenir à l'aune du champ des savoirs.

Bonnes écoutes savantes ! Hélène Combis-Schlumberger

COMPRENDRE

Guerre des identités
Guerre des identités
© Maxppp - Sebastien JARRY

Du colonialisme à l'ultranationalisme. "La colonisation a été imposée a des millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui n’avaient rien demandé à l’histoire. Et pourtant, eux, ils sont Français aujourd’hui." L'historien Pascal Blanchard, spécialiste du fait colonial et de l’histoire des immigrations, déroule une réflexion sur l'origine du repli identitaire de la France en interrogeant notre histoire, depuis "la fracture coloniale", jusqu'à la "révolution ultranationale". ( La Grande table, 35 min)

Dans la bibliothèque des djihadistes. Quels sont les penseurs influents, les références, les textes qui animent les djihadistes ? Et quelles sont les différences entre les idéologies des uns et des autres, à commencer par celles d'Al-Qaïda et de Daech ? ( Culturesmonde, 50 min)

Pas open à l'open data ? "Hackatons", "data-sessions" : ces néologismes traduisent une époque qui se veut aux données publiques ouvertes et accessibles à tous. "L'open data", c'est ce que préconise le projet de loi numérique, porté par Axelle Lemaire. Mais des résistances, des lenteurs subsistent. Pourquoi certains s'opposent-ils à ce projet ? Enquête interactive. ( Pixel, 5 min, avec de nombreux entretiens en complément)

APPRENDRE

Clara Schumann (1878/79) Pastel de Franz von Lenbach
Clara Schumann (1878/79) Pastel de Franz von Lenbach

Clara Schumann, une vie en sourdine. Elle fut l’une des plus grandes pianistes du XIXe siècle, mais c'est Robert Schumann, qu'elle épousa contre la volonté de son père, qui fut considéré comme le génie. Grossesses (huit enfants), folie (celle de son mari), deuils... Retour sur la vie de Clara Schumann qui, de jeune fille romantique et surdouée, finit par incarner la figure du renoncement : celle d'une partie de son art d'interprète et de compositrice. ( Une vie, une oeuvre, 59 min)

Mars, ça repart ? L'atmosphère de Mars est 150 fois moins dense que la nôtre, et sa température moyenne voisine les - 65 °C. Sans compter que... c’est loin, quelques 225 millions de kilomètres en moyenne. Mais qu'à cela ne tienne : des passionnés s'entraînent intensivement pour un voyage sur la planète rouge. ( La Conversation scientifique, 59 min)

Yémen, patrimoine en voie de disparition. La situation du patrimoine yéménite est-elle similaire à celui des patrimoines irakien et syrien ? Le musée de Dhamar, la mosquée al-Mahdi, inscrits à l'Unesco, ont été très endommagés par les bombardements des raids saoudiens. Des mausolées ont également été détruits par des groupes islamistes... Pourtant, la communauté internationale ne bronche pas face à ce désastre. Pourquoi ? ( Le Salon noir, 29 min)

DÉCOUVRIR

Sauvages de Paris
Sauvages de Paris
- Pierre Emmanuel Rastoin

Bestiaire radio. Une idée de balade ? Au Parc Zoologique de Paris, les animaux sont en verve : loups, ibis, rhinocéros, phasmes, babouins... Entrez en binaural dans leur univers, des salles de soins aux cuisines, en passant par les reposoirs, et les salles de naissance ou de quarantaine... ( Atelier de Création Radiophonique, 1h)

Rhapsodie post-industrielle. Dans cet unique morceau de 25 minutes, aux accents jazz, elle dit son souvenir des cités industrielles, comme Charleroi, dont elle est originaire : Mélanie de Biasio, avec son troisième album “Blackened cities”, livre avec ses musiciens un pur travail d’orfèvre. ( La Revue musicale, 5 min)

Merci qui ? Le temps d'une Dispute un peu spéciale, retour sur le phénomène Merci patron !, de François Ruffin. S'agit-il d'un film ou d'un documentaire ? D'une démarche politique globale, ou d'une revanche individuelle ? Et que signifie son grand succès en salle ? ( La Dispute, 58 min)

LA CITATION

Cette semaine, nous devons la citation au sociologue Alain Touraine, déchaîné dans une émission consacrée à la loi El Khomri sur le travail ( Dimanche et après, 44 min)

“J'ai l'impression d'assister en France à la fin de ce qu'on a appelé le mouvement ouvrier. Quand j'ai vu la première version du projet de loi [El Khomri sur le travail, ndlr], j'ai eu l'impression que tout ce qui a été fait et gagné pendant 50 ans a été perdu. On parle d'inverser les normes, tout ceci a l'air de détails techniques mais c'est pas des détails techniques. Vous avez en ce moment un pays qui sort, avec beaucoup de difficultés, de ce qu'on a appelé 'le monde industriel'. Il ne sait pas très bien dans quel autre monde on va entrer mais on sait ce qu'on a gagné à l'époque industrielle, et soudain on nous le fout en l'air et c'est tout à fait inacceptable.”

Et pour clore cette Session, en espérant que vous n'avez pas déjà les pieds dans l'eau, nous vous proposons une immersion de 10 minutes dans une incroyable archive de 1951 : un poète français, Fernand Gregh, y relate l'annonce de la mort de Victor Hugo le 22 mai 1885, ainsi que ses obsèques au Panthéon le 1er juin... A 12 ans, il a été marqué par l’immense émotion du peuple français durant cette cérémonie aux allures de fête sacrée. Bon week-end à tous !

>>>Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque semaine par email