Publicité

Séisme au Népal : le bilan s'alourdit, deux Français parmi les victimes

Par

Heure après heure, le bilan du terrible séisme qui a dévasté le Népal samedi ne cesse de s'alourdir : il dépassait ce lundi midi les 3700 morts, alors que l'aide internationale afflue de toutes parts. Deux Français ont été identifiés parmi les victimes, et nous sommes toujours sans nouvelles de plus de 600 de nos ressortissants.

Ce que porte cette Népalaise qui traverse les décombres de Bhaktapur, c'est tout ce qu'il lui reste après le séisme.
Ce que porte cette Népalaise qui traverse les décombres de Bhaktapur, c'est tout ce qu'il lui reste après le séisme.
© Reuters - Adnan Abidi

Plus d'un millier de Français se trouvaient au Népal samedi lorsque s'est produit ce terrible séisme, d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter, le plus puissant qu'ait connu le pays depuis quatre-vingt ans. C'est ce qu'a confirmé le quai d'Orsay lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce matin, après que Laurent Fabius ait annoncé ce week-end la mise en place d'une cellule de crise pour les proches des ressortissants français actuellement au Népal.

Publicité

Ce petit pays enclavé de l'Himalaya est en effet non seulement prisé par les touristes, mais surtout par les alpinistes, nombreux en cette période de l'année, en plus des Français résidant là-bas. **Le ministre des Affaires étrangères a en outre confirmé que deux Français, un couple, figuraient parmi les victimes de cette catastrophe, avant d'indiquer que 676 de nos ressortissants restaient encore à localiser. ** L'une des deux victimes identifiées travaillait au cabinet de la ministre de la Culture et de la communication, Fleur Pellerin.

**** Comment localiser ses proches partis au Népal ?

  1. 01 43 17 56 46 : c'est le numéro de la cellule de crise mise en place par le quai d'Orsay. Laurent Fabius a précisé dimanche qu'ils avaient traité plus de 7000 appels.
  2. Le système de recherche de Google : il fonctionne en suivant ce lien, mais aussi par SMS. Il suffit de taper "search <[nom de la personne]> , et l'envoyer au +91-97 73 30 00 00 depuis le Népal ou l'Inde, +1 650 800 39 78 depuis les Etats-Unis.
  3. L'application Facebook Safety Check : accessible à condition d'avoir un compte Facebook, cette application permet de prévenir ses proches que l'on est en sécurité et/ou que l'on ne se trouve pas dans la zone sinistrée, en cas de catastrophe.

Le ministre des Affaires étrangères a enfin précisé que 1400 Français étaient sains et saufs, dont huit trekkers, pour lesquels Laurent Fabius formulait de "vives inquiétudes" . Pour les 676 Français dont nous sommes toujours sans nouvelles, le chef de la diplomatie a rappelé les grandes difficultés de communication dans le pays, dont plusieurs régions restaient ce matin inaccessibles.

Le point sur la situation lundi 27 avril, à la mi-journée, avec Alice Serrano, correspondante de Radio France actuellement à Katmandou, au micro de Julie Bloch-Lainé :

Écouter

2 min

L'aide internationale extrêmement mobilisée

Le séisme du 25 avril 2015 expliqué.
Le séisme du 25 avril 2015 expliqué.
- pool

Depuis l'annonce de cette catastrophe, l'aide internationale s'est mobilisée très rapidement. Il s'agit d'une part d'aider les secours népalais à venir en aide aux nombreuses personnes toujours coincées sous les décombres. C'est une véritable course contre-la-montre qui s'est engagée pour dégager le maximum de survivants : comme le rappelle Gilbert Potier, directeur des opérations internationales chez Médecins du monde, "l'urgence, c'est les premières 72 heures" .

Les Népalais "font face à un afflux de blessés auquel ils ne sont pas habitués et si les structures de santé sont détruites, ils vont être débordés" , poursuit-il. C'est pourquoi l'ONG a fait décoller ce lundi matin une équipe de douze personnes, médecins et logisticiens, et envoie deux cliniques mobiles spécialisées en chirurgie, d'une capacité de 1000 personnes chacune, ainsi que deux autres, d'une capacité de 10 000 personnes, pour les soins courants.

Médecins du monde envoie en outre, à l'instar de nombreuses autres ONG, vingt tonnes de matériel. L'ONU, pour sa part, fait décoller au plus vite un avion chargé d'aide alimentaire, une opération "massive" selon Geneviève Brys, l'une des porte-parole du Programme alimentaire mondiale (PAM) à Genève. Actuellement en préparation au dépôt de l'ONU de Dubaï, il pourrait arriver dès mardi matin au Népal.

Les gouvernements du monde entier se mobilisent également pour apporter toute l'aide possible à ce petit pays asiatique qui a bien du mal à orchestrer les opérations de secours, ses administrations étant par terre, dans tous les sens du terme. Si la France a fait partir dès hier matin une équipe de la sécurité civile, François Hollande annonce aujourd'hui l'envoi de "moyens supplémentaires" .

"Un gros avion partira d'ici mardi au Népal pour apporter une aide de première urgence à la population. Il pourra rapatrier les ressortissants français qui en ont le besoin le plus urgent" , a indiqué l'Elysée, qui précise qu'une trentaine de secouristes ainsi que des dizaines de personnels d'ONG seront présents à bord de cet avion.

Le quai d'Orsay, de son côté, a signifié l'envoi d'un autre avion d'aide humanitaire. A son bord vont se trouver quarante tonnes de matériel : des générateurs électriques, des tentes, des médicaments, du matériel chirurgical ou encore de la nourriture, quarante tonnes auxquelles va se greffer du fret provenant d'ONG.

Pour comprendre la situation géographique atypique du Népal, qui rend très difficiles les opérations de secours, réécoutez les Enjeux Internationaux de Thierry Garcin diffusés ce lundi matin. Et Marc Voinchet et toute l'équipe des Matins de France Culture consacreront la matinale du mardi 28 avril aux développements de cette terrible catastrophe.